yom kippour

  • Yom Kippour Le jour le plus saint de l'année

    Yom Kippour en bref

     

    Le jour le plus saint de l'année

     
     
     

    Yom Kippour est le jour le plus saint de l'année – le jour durant lequel nous sommes le plus proches de D.ieu et de la quintessence de nos âmes. C'est le jour du Grand Pardon : 

    « Car en ce jour, Il fera expiation pour vous purifier de toutes vos fautes, afin que vous soyez purifiés devant D.ieu »–Lévitique 16,30

    Durant vingt-six heures – depuis quelques minutes avant le coucher du soleil, le 9 Tichri jusqu'après la tombée de la nuit le 10 Tichri – nous « affligeons nos âmes » : en s'abstenant de manger et de boire, de se laver ou de s’enduire le corps de lotions, de porter des chaussures en cuir, et d’avoir des relations conjugales.

    Avant Yom Kippour, nous procédons au rituel d'expiation des Kapparot ; nous demandons et recevons du gâteau  miel, en reconnaissance du fait que nous sommes tous les bénéficiaires des bienfaits divins en ce monde et dans l'espoir d'une bonne et douce année ; nous mangeons un repas   festif, les hommes s'immergent dans un mikvé, et nous donnons plus de charite que d’habitude. En fin d'après-midi, nous consommons le repas précédant le jeûne, après lequel nous bénissons nos enfants, nous allumons une bougie spéciale qui brûle tout au long du jeûne ainsi que les bougies de la fête, puis nous nous rendons à la synagogue pour la prière de Kol Nidrei.

    La journée de Yom Kippour comporte cinq prières :

    1. Maariv, avec le solennel Kol Nidrei, le soir de Yom Kippour ;
    2. Cha'harit, la prière du matin ;
    3. Moussaf, qui inclut un récit détaillé du service de Yom Kippour dans le temple ;
    4. Min'ha, qui inclut le récit de Jonas ;
    5. Néïla, la prière de la « fermeture des portes », au moment du coucher du soleil.

    Tout au long de Yom Kippour, nous prononçons à huit reprises la prière de Al ‘Het pour la confession de nos fautes, et nous récitons des psaumes à chaque moment libre.

    Ce jour est le plus solennel de l'année, pénétré toutefois d'une joie sous-jacente : une joie qui se révèle à travers la spiritualité de ce jour et qui exprime notre confiance que D.ieu acceptera notre repentir, pardonnera nos fautes et scellera notre verdict pour une année de vie, de santé et de joie. La prière de clôture, Néïla, culmine avec les cris retentissants de : « Écoute Ô Israël... D.ieu est Un ». C'est alors que la joie éclate, dans le chant et la danse (la coutume 'Habad est de chanter à ce moment la joyeuse « Marche de Napoléon »), suivie par une sonnerie unique du choffar et de la proclamation « L'an prochain à Jérusalem ! » Nous prenons ensuite part à un repas festif de fin de jeûne, faisant ainsi de l’issue de Yom Kippour une fête à part entière.

  • Calendrier des fetes juives a venir.....

    Roch Hachana (1er jour) Dim. 2 Octobre au soir 19:08 20:12
    Roch Hachana (2ème jour) Lun. 3 Octobre au soir 20:12 20:10
    Jeûne de Guedalia Mer. 5 Octobre 06:23 19:59
    Yom Kippour Mar. 11 Octobre au soir 18:50 19:54
    Souccot Dim. 16 Octobre au soir 18:40 19:44
    Souccot (2ème jour) Lun. 17 Octobre au soir 19:44 19:42
    Hochaana Rabba Sam. 22 Octobre au soir    
    Chémini Atseret Dim. 23 Octobre au soir 18:27 19:32
    Sim'hat Torah Lun. 24 Octobre au soir 19:32 19:30
    Hanouka (1er jour) Sam. 24 Décembre au soir 17:53  
    Hanouka (2ème jour) Dim. 25 Décembre au soir 17:44  
    Hanouka (3ème jour) Lun. 26 Décembre au soir 17:45  
    Hanouka (4ème jour) Mar. 27 Décembre au soir 17:45  
    Hanouka (5ème jour) Mer. 28 Décembre au soir 17:46  
    Hanouka (6ème jour) Jeu. 29 Décembre au soir 17:47  
    Hanouka (7ème jour) Ven. 30 Décembre au soir 16:11  
    Hanouka (8ème jour) Sam. 31 Décembre au soir 17:58  

  • yom kippour...

    Poème de Kippour
    Je viens vers toi our te demander pardon ....
    Tu es mon épouse, tu es mon enfant, tu es mon frère,
    tu es ma sœur tu es mon amie tu es mon ami,
    je t’aime et mon cœur saigne de t’avoir blessé(e)...
    Pardon, pour mes mots qui ont dépassé ma raison
    Pardon pour la colère qui est mauvaise maitresse
    au pays de l’amitié , comme au cœur d'une famille
    Un conflit ou une dispute ne sont rien en terre d’amitié
    Familles Amie, amis , je te demande pardon
    que ta confiance et ta fidélité me soient renouvelées
    Je t’offre ce court poème pour me faire pardonner de mes erreurs
    Mon message de pardon te rappelle que je te porte dans mon cœur
    En amour , les tensions sont l’expression des sentiments
    En amitié, les tensions sont d’intenses et douloureux moments
    Je te demande pardon ....
    (charly 21/09/2015)

     
    Photo de Salomon Charly.
     
     

    Mehila
    Aux malades que je n’ai pas visités, aux parents qui m’attendaient,
    A ceux à qui j’ai refusé un geste de justice, un don ou une offrande,
    A ceux que j’ai laissés seuls, sans secours, sans affection.

    Mehila
    Aux amis que j’ai déçus, à ceux qui espéraient de moi plus qu’une consolation,
    A ceux qui cherchaient ma présence, à ceux qui me guettaient du regard,
    A ceux qui dans le silence découvraient l’absence et la prière insatisfaite.

     
  • Date et origine de Yom Kippour petit rappel pour ceux qui "auraient"oublié et decouverte pour les non juifs qui veulent connaitre nos fetes

    Dates de Yom Kippour

    Le Yom Kippour est prévu aux dates suivantes :

    mardi 22 et mercredi 23 septembre 2015
    À Paris, début le mardi à 19h32 et fin le mercredi à 20h35.

    Yom Kippour (le jour du grand pardon) a lieu chaque année le 10 du mois de Tichri dans le calendrier Hébreu. C'est le jour de la rédemption, du pardon et de l'indulgence. En effet, le mot yom signifie jour, et celui de kippour signifie expiation.

    ADVERTISEMENT
     

    Yom kippour a lieu 10 jours après Roch Ha-chanah, ces 10 jours sont des jours de pénitence destinés à l'examen des fautes commises lors de l'année passée.

    C'est la fête la plus observée par les Juifs, quel que soit leur niveau d'implication dans la religion juive, ou leur degré de croyance. En Israël, à cette occasion, les restaurants, lieux de divertissements, magasins, bureaux, usines et même radio et télévisions sont fermés pour plus de 24h.

    Origine de Yom Kippour

    Yom Kippour est une fête d'origine biblique, qui tire sa source du Pentateuque (les cinq premiers livres de la bible), et plus précisément du Lévithique. On l'y trouve désigné sous l'appelation Yom (ha-) Kippourim, " le jour des Pardons", et chabbat chabbaton, "chabbat des chabbat" ou "chabbat de repos solennel".

    La Bible commande au fidèle de "faire propritiation", c'est à dire reconnaître ses péchés, les confesser, puis faire expiation devant Dieu, et de "s'humilier", c'est à dire de jeûner. Les lois fondamentales relatives à Yom Kippour sont exposées dans le traité de la Michnah1intitulé Yoma2.

    La célébration de Yom Kippour

    Yom Kippour étant le "chabbat des chabbat", c'est un jour chomé consacré à la prière collective et au cours duquel les fidèles doivent faire techouvah (se repentir).

    Le jeûne de Kippour

    Celui ci débute la veille au soir du 10 du mois de Tichri et dure 25 heures. Il est obligatoire pour tous à partir de treize ans pour les hommes et douze ans pour les femmes, à condition que leur santé le leur permette.

    Ce jêune comporte un certain nombre d'obligations :

    • abstention de nourriture et de boisson ;
    • abstention de relations sexuelles ;
    • interdiction de porter des chaussures de cuir ;
    • interdiction d'user de cosmétiques et de lotions ;
    • interdiction de se laver aucune partie du corps en dehors des yeux et des mains.

    Le jeûne s'achève à l'apparition des étoiles ou à la sonnerie du chofar (corne de bélier)2.

    La tenue de Yom Kippour

    Le jour de Yom Kippour, rabbins et fidèles sont habillés de blanc, en particulier d'une tunique blanche (kittel), en signe de pureté et d'humilité3.

    Symbolique de Yom Kippour

    Yom Kippour est l'occasion pour le fidèle de demander à Dieu le pardon pour les péchés commis contre lui. En revanche pour les fautes commises à l'égard de ses semblables, un pardon de la victime est indispensable avant tout pardon divin.

    De ce fait une coûtume s'est instaurée de chercher, le soir de Yom Kippour la réconciliation avec toute personne que l'on aurait offensée. Ce jour est donc un jour ou chacun espère recevoir le pardon divin et la réconciliation avec, soi-même, les autres et le créateur4.

    Références

    1. Ensemble de textes normatifs du judaïsme, constitutifs de la loi orale (halakha) élaboré entre le 1er et 3ème s.
    2. Dictionnaire encyclopédique du judaïsme, ed. Cerf, Paris, 1993, p. 1212 à 1216
    3. Dictionnaire pratique et commenté du judaïsme, Etienne Gotschaux, ed. du Palio, octobre 2011, p. 564 et 565
    4. Le judaïsme, Sonia Brunetti Luzzati et Roberto Della Rocca, ed. Hazan, 2007, p. 256

    Photos de Yom Kippour

    Ces photos illustrent Yom Kippour et ses prières.

    Tableau de juifs priant pour Yom Kippour  

     

    Prieur slichot  

     

    Mur des lamentations  

     

  • Que fait-on à Yom Kippour ? cela sera cette année samedi 4 octobre 2014

    Que fait-on à Yom Kippour ? (petit rappel pour ceux qui auraient oublié et découverte pour ceux qui veulent connaitre nos fêtes juives)

    Yom Kipour 5775 - 2014
    samedi 4 octobre 2014

    début du jeûne et allumage des bougies vendredi 3 octobre avant 19h07 fin du jeûne samedi 4 octobre 20h11

    Au temps du Temple, c'était le seul jour de l'année où l'homme le plus saint, le Cohen Gadol, le Grand-Prêtre, entrait dans le lieu le plus sacré, le Saint des Saints. Jour qui ainsi touche à l'essence du temps en un lieu où apparaît l'essence de l'espace, devant un homme qui incarne l'essence de la Création en laquelle se révèle alors l'essence de D.ieu.

    Nous sommes quant à nous dans nos synagogues, ne mangeant ni ne buvant vingt-six heures durant, détachés du monde matériel et des préoccupations qui font la vie quotidienne pour nous adresser tout le jour durant à D.ieu. Au jour de Yom Kippour, il nous faut méditer, nous préparer, nous aussi, à entrer dans le Saint des Saint qui est au plus profond de nous et dans lequel demeure, tel l'Arche sainte, notre éternel lien avec la Torah de vie. A celui qui s'inquiète et qui, dépourvu de tout ornement, se demande comment il pourrait bien entrer en pareil lieu, il est répondu que le Grand Prêtre lui-même n'y pénétrait que revêtu de vêtements blancs : il faut se purifier dans son corps et en esprit.

    Dans la semaine qui précède Yom Kippour, on procède aux «Kapparot» : on fait tourner autour de sa tête trois fois un poulet vivant (ou un poisson, ou une somme d’argent multiple de 18) en récitant les versets traditionnels ; puis on donne le poulet (ou le poisson ou la valeur monétaire) à une institution charitable.
    La veille de Yom Kippour (cette année vendredi 3 octobre 2014), on a coutume de demander au responsable de la synagogue du gâteau au miel, symbole d’une bonne et douce année. 
    A midi, on prend un bon repas, avec poisson et viande.
    Il est d’usage que les hommes se trempent au Mikvé (bain rituel), si possible avant la prière de Min’ha. On met les vêtements de Chabbat. Après la prière de Min’ha, on fait un repas de fête, sans poisson ni viande, mais avec du poulet. Après le repas, les parents bénissent les enfants et leur souhaitent d’aller toujours dans le droit chemin.
    Après avoir mis des pièces à la Tsedaka, les femmes mariés allument au moins deux bougies avant 19h07, horaire de Paris (les jeunes filles et petites filles allument une bougie) et récitent les deux bénédictions suivantes :
    1) «Barou’h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam Achère Kidéchanou Bémitsvotav Vétsivanou Léhadlik Nèr Chèl Chabbat Véchèl Yom Hakipourim» - «Béni sois-Tu, Eternel, notre D.ieu, Roi du monde, qui nous a sanctifié par Ses Commandements et nous a ordonné d’allumer la lumière de Chabbat et de Yom Kippour».
    2) «Barou’h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè’h Haolam Chéhé’héyanou Vékiyémanou Véhiguianou Lizmane Hazé» - «Béni sois-Tu, Eternel, notre D.ieu, Roi du monde, qui nous a fait vivre, qui nous a maintenus et nous a fait parvenir à cet instant».
    Il est d’usage d’allumer également une bougie qui dure au moins vingt-cinq heures et sur laquelle on récitera la bénédiction de la «Havdala» à la fin de la fête. On allume aussi des bougies de vingt-cinq heures à la mémoire de chacun des parents disparus.
    On enlève les chaussures en cuir et on met des chaussures en toile ou en plastique. Les hommes mariés mettent le grand Talit et le «Kittel» (vêtement rituel blanc).
    Pendant tout Yom Kippour, on récite la deuxième phrase du Chema Israël («Barou’h Chem…») à voix haute. Il est interdit de manger, de boire, de s’enduire de crèmes ou de pommades, de mettre des chaussures en cuir, d’avoir des relations conjugales et de se laver (sauf si on s’est sali ; de même, on se lave les mains pour des raisons d’hygiène). On passe la journée à la synagogue.
    Le matin, on ne récite pas la bénédiction : «Cheassa Li Kol Tsorki» («Qui veille pour moi à tous mes besoins») car on ne porte pas de vraies chaussures. 
    Les malades demanderont au médecin et au Rabbin s’ils doivent jeûner ou non.
    A la fin du jeûne, on écoute la sonnerie du Choffar.
    Après Yom Kippour, on se souhaite mutuellement «Hag Saméa’h». Si possible, on prononce la bénédiction de la lune. On récite la prière de la Havdala après 20h11, horaire de Paris. Durant le repas qui suit le jeûne, il est d’usage de parler de la construction de la Soucca et, si possible, on construit effectivement la Soucca tout de suite après le repas.

  • YOM KIPPOUR UN JOUR UNIQUE ( petit rappel pour ceux qui auraient oublié )

     YOM KIPPOUR UN JOUR UNIQUE (petit rappel pour ceux qui auraient oublié et découverte pour ceux qui veulent connaitre nos fêtes juives)

     

     

    yom-kippourYom Kippour, le jour le plus saint de l'année, est, d'une certaine manière, l'un des plus heureux. Nous y recevons ce qui est peut être le don le plus sublime de D.ieu: Son pardon, qui est l'expression de Son amour éternel et inconditionnel pour le peuple juif. Bien que nous ayons transgressé Sa volonté, notre âme, demeure Divine et pure. Yom Kippour est ce jour unique de l'année où D.ieu révèle plus clairement l'unité de Son Essence avec notre âme; cette âme par laquelle les Juifs se trouvent véritablement à la fois dans une position d'égalité et d'individualité.

    LES PRIÈRES: nous commençons l'office du soir par la prière de "Kol Nidreï" qui nous absout des voeux que nous pourrions prononcer durant toute l'année à venir. Dans chacune des grandes prières de Yom Kippour, nous récitons le "Vidouy", la confession qui énumère les fautes que nous pouvons avoir commises et demandons le pardon Divin.

    La dernière prière de ce grand jour, alors que le jugement est sur le point d'être scellé, est appelée "Neïlah". La Neïlah est, de toute l'année, le seul office pendant lequel l'Arche comprenant les Sifreï Torah reste ouverte, comme sont grandes ouvertes, à ce moment-là, les Portes du Ciel. La Neïlah culmine avec la proclamation par la communauté du "Chema Israël" et d'autres versets, à l'unisson, et, enfin, par la dernière sonnerie du Choffar.

    LA VEILLE DE YOM KIPPOUR, nous effectuons les Kapparot, très tôt le matin.

    DANS L'APRÈS-MIDI, nous consommons un repas de fête pour montrer notre foi et notre confiance dans la miséricorde Divine.

    UNE AUTRE BELLE COUTUME de ce jour consiste pour les parents à bénir leurs enfants.
    Yom Kippour nous rachète des fautes commises à l'encontre de D.ieu mais non de celles commises envers notre prochain.
    C'est pourquoi il importe, la veille de Yom Kippour, de rechercher le pardon de ceux que nous avons pu offenser pour effacer les ressentiments que nous aurions fait naître.

    Outre les activités interdites le Chabbat, cinq activités spécifiques sont prohibées à Yom Kippour : boire et manger, se parfumer ou s'oindre de lotions, avoir des relations conjugales, se laver, porter des chaussures en cuir.