sim'hat torah

  • Sim'hat Torah Petit rappel pour les juifs et explications pour les non juifs

    Petit rappel pour les juifs du groupe et explication de la fête pour les non juifs
     
     
     
    Origine de Sim'hat Torah
    L'origine de la fête de Shim'hat Torah est rabbinique. Elle célèbre la fin du cycle de la lecture de la Torah. Sim'hat Torah signifie d'ailleurs : "Joie de la Torah". L'origine de cette fête juive date de l'époque des Guéonim.
    ...
    Selon Isaac Abravanel, elle remonte à l'époque du haqhel, lorsque le peuple juif se pressait aux portes du Temple de Jérusalem pour écouter le roi Salomon lire une section de la Torah. Cérémonie du haqhel, qui est elle, prescrite dans la Torah même.

    Célébration de Sim'hat Torah

    Sim'hat Torah, jour de joie, le plus heureux de l'année, est un jour particulier de prières, de chants et danses. C'est à la fin de ce jour de fête que la Torah est entièrement lue. Les fiancés de la Torah et Béréchit, Hatan Torah et Hatan Béréchit, incarnés par des pieux reconnus par la communauté, vont chacun leur tour lire les dernières pages de la Torah.

    Pendant la messe et les différentes lectures, les enfants brandissent des petits drapeaux aux couleurs vives, qu'ils ont minutieusement confectionnés et décorés, représentant la joie de Moïse, Aaron et David devant la Torah. Le lendemain, on recommence la lecture de la Torah depuis le début...
     
     

  • Sim'hat Torah pour ceux qui veulent connaitre et qui ne sont pas juifs

    Simhat Torah

     

    Sim'hat Torah pour ceux qui veulent connaitre et qui ne sont pas juifs
    (source Wikipedia)

    Les célébrations de Sim'hat Torah ne sont pas mentionnées dans le Talmud. Celui-ci ne connaît que le « second jour de Chemini Atseret » (au cours duquel Sim'hat Torah est célébrée en dehors de la terre d'Israël), et ce second jour ne diffère du premier que sa haftara (section de lecture, généralement choisie dans les Livres prophétiques)

    ...

    La fête apparaît pour première fois dans un livre de la période des Gueonim, qui recense les différences entre les rites et coutumes de Babylone et de la terre d'Israël : « Les gens de l'Est [de Babylonie] font Sim'hat Torah chaque année, lors de la fête de Souccot, et dans chaque état, dans chaque ville, on lit la même section de lecture du Pentateuque, tandis que les enfants de la terre d'Israël ne font Sim'hat Torah qu'une fois tous les trois ans et demi, et lorsqu'on lit une certaine section dans
    tel village, on ne la lit pas dans tel autre. »
    Cette observation est confirmée par les documents de la Gueniza : la Torah est divisée soit en 154 sections de lecture, soit en 167 ou encore en 1412.

    Peu auparavant, Amram Gaon indique dans son Seder qu'une nouvelle haftara, le premier chapitre du Livre de Josué, est assignée au second jour de Chemini Atzeret. Comme les haftarot présentent un lien thématique avec la parasha (section de la Torah) du jour, et que le premier chapitre de Josué fait immédiatement suite au récit du Pentateuque, on peut en inférer que la coutume de lire en ce jour, et non un chabbat, la dernière parasha de la Torah est établie à cette époque. Des hymnes et poèmes particuliers y sont déjà récités : le Seder mentionne que Saadia Gaon interdit la récitation d’Asher biglal avot (un poème liturgique acrostiche, où la première lettre de chaque vers suit l'ordre de l’alphabet hébreu) en deçà de la lettre pe (car ce qui suit ne présente aucun rapport ni intérêt)

    Sim'hat Torah (hébreu שמחת תורה « joie de la Torah »), est une fête juive, d'origine rabbinique, fêtée le 23 tishrei (le 22 en terre d'Israël), au cours de la fête biblique de Chemini Atseret, et marque la fin du cycle annuel de lecture de la Torah.

    Elle est célébrée à la synagogue par les orants qui défilent autour de la bima (estrade de lecture) en chantant et en dansant avec les rouleaux de la Torah.
    Sim'hat Torah en Israël ;
    En Israël : conclusion de la lecture de la Torah et célébration des "Hakafot" ;
    Du dimanche 7 octobre au soir au lundi 8 octobre 2012 au soir En Israël : conclusion de la lecture de la Torah et célébration des "Hakafot"

    En diaspora : "Chemini Atseret"
    Sim'hat Torah en diaspora
    Du lundi 8 octobre au soir au mardi 9 octobre 2012 à la tombée de la nuit
    En diaspora : conclusion de la lecture de la Torah et célébration des "Hakafot"