raciste

  • Honte a toi Belgique, seul pays d’Europe occidentale à collaborer au sommet nazi de Durban

    HONTE A TOI BELGIQUE... TOI LE PAYS OU LES INSTITUTIONS EUROPEENNES ONT LEURS SIEGES....... HONTE A TOI BELGIQUE QUI PREFERE CHERCHER DANS UN ELECTORAT EXTREMISTE DES VOIX ..... HONTE A TOI DE DEFENDRE DES VALEURS PRONANT A LA DESTRUCTION D UNE AUTRE NATION ,D'UNE RELIGION..... HONTE A TOI QUI PORTE BIEN LE ROUGE QUI TE DIRIGE ET QUI MARQUE TON VISAGE

     

    La Belgique, seul pays d’Europe occidentale à collaborer au sommet nazi de Durban

    Rédigé par le Sep 23rd, 2011

     

    Apologie d’Adolf Hitler et appel à la destruction d’Israël. Voilà le bilan de la première Conférence de Durban.
    Tentative de rendre le Blasphème du prophète Mahomet interdit dans le monde entier et appel à la destruction d’Israël. Voilà le bilan de la seconde conférence de Duban.

    Autant de bilans qui font que la plupart des démocraties ne participent pas à la Conférence de Durban, troisième édition, qui s’ouvre aujourd’hui aux États-Unis. Et je dis la plupart car ce ne sera pas le cas de la Belgique.

    S’étant distingué cette année par un appel au “pardon” pour les collabos de la seconde guerre mondiale, la Belgique a au moins le mérite de montrer la partie hideuse de l’Europe. Car ce soir je découvre avec, avouons-le quand même, surprise, que la plat-pays sera le seul représentant de l’Europe occidentale lors de ce sommet raciste et antisémite.

    Une analyse publiée sur LaLibre.be explique parfaitement la situation :

    Steven Vanackere sera le seul ministre de l’Europe occidentale à participer, jeudi à New York (…). Problème : les grands pays européens boycottent cette conférence, y compris l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l’Italie, l’Autriche et même la France, dont la politique arabe est un fleuron. Les Etats-Unis et le Canada idem. Israël, bien sûr, aussi. L’Espagne et la Slovénie hésiteraient encore, mais pas Steven Vanackere.

    (…) Un anniversaire que plusieurs écrivains français, de Pascal Bruckner à Elie Wiesel, ne voient pas de raisons de célébrer. « Au nom des droits à la différence et à l’autodétermination des peuples, des slogans appelant à la haine raciale furent scandés, des ouvrages antisémites furent diffusés et le débat sur les discriminations dont sont victimes les femmes fut censuré », écrivent-ils dans une carte blanche publiée par “Le Monde”.

    Et pour s’expliquer, le Ministre d’expliquer vouloir « changer les choses de l’intérieur ». Et si, mais ce n’est là qu’une idée, il tentait de changer les choses dans son propre pays : le racisme des Flamands envers les Wallons devrait déjà être un dossier bien compliqué à gérer…

    Jonathan-Simon Sellem – JSSNews