poursuitte

  • Netanyahou promet de poursuivre les opérations antiterroristes

    Netanyahou promet de poursuivre les opérations antiterroristes

     

    Le premier ministre israélien a promis dimanche que l’armée israélienne aurait recours à la force contre qui que ce soit que prévoit des attaques contre l’état juif, après que Tsahal ait tué deux terroristes et un émeutier lors d’un raid dans la ville de Jénine contrôlée par l’autorité palestinienne du dictateur Mahmoud Abbas.

     

    « Au cours du week-end, nos forces ont touché un terroriste qui avait organisé des attaques contre des israéliens et planifiait également des attaques contre des civils innocents, » a déclaré Netanyahou aux ministres lors de la réunion hebdomadaire du cabinet.

    « Notre politique est d’attaquer ceux qui nous attaquent et qui ont l’intention de nous attaquer, » a dit le bureau du premier ministre citant Netanyahou. « Les deux cas étaient applicables ici. »

    Les troupes israéliennes sont entrées dans le camp de réfugiés de Jénine en Samarie samedi dans ce que l’armée a déclaré être une opération pour capturer le terroriste du Hamas Abou Hamza Alheja.

    Des affrontements ont éclaté, causant la mort d’Abou Alheja, ainsi que d’un autre terroriste, Mahmoud Abou Zena, du groupe terroriste Djihad Islamique. Un autre arabe, Yazan Jabarin, présenté par des sources de l’AP comme un « civil », a également été tué alors qu’ils participait a une émeute, jetant des pierres, des cocktails Molotov et d’autres projectiles sur les forces de sécurité. Il avait des liens avec le groupe terroriste « brigades des martyrs d’Al Aqsa ».

    L’autorité palestinienne a appelé à un jour de deuil pour pleurer la mort de ses terroristes et à une « grève générale »,… qui ne devrait pas grandement déranger l’économie palestinienne se basant essentiellement sur la mendicité internationale.

    Les groupes terroristes Hamas, Djihad Islamique et brigades des martyrs d’Al Aqsa (une émanation du Fatah de Mahmoud Abbas), ont publié une déclaration conjointe rare jurant de venger la mort de leurs terroristes et accusant l’autorité palestinienne de Mahmoud Abbas de complicité dans les « meurtres » à travers sa coopération sécuritaire avec Israël.

    Mais le porte-parole de Tsahal, Peter Lerner, a défendu l’opération, disant qu’Abou Alheja était une « bombe à retardement » qui a pris part a des attaque terroristes et était à « un stade avancé de la préparation de nouvelles attaques ».