patrie

  • Pour la 1ère fois, l'Espagne reconnaît Israël comme patrie du peuple juif

    Pour la 1ère fois, l'Espagne reconnaît Israël comme patrie du peuple juif
    par Naama Rehoboam - Dimanche 25 septembre 2011
     

    Contrairement à la Russie qui ne souhaite pas revenir sur son refus de reconnaitre Israël comme Etat juif au Quartet, l’Espagne entame une nouvelle politique plus favorable aux négociations.


    Ce samedi 24 septembre, la ministre des Affaires étrangères espagnole Trinidad Jimenez a présenté une nouvelle politique pour le conflit israélo-palestinien. Pour la 1ère fois elle a présenté Israël comme la patrie des Juifs et a confié que la question des réfugiés palestiniens devrait être résolue de sorte qu’elle ne mette pas en péril l’apparente majorité juive en Israël.

    Le discours de Mme Jimenez avant l'Assemblée générale des Nations Unies déconcerte dans la mesure où l'Espagne est considéré comme le principal soutien européen aux droits des Palestiniens. L'adoption d'une telle position pro-israélienne pourrait pousser d'autres pays à faire de même.

    La ministre des Affaires étrangères a souligné l'engagement de l'Espagne en Israël « comme l'incarnation du projet de créer une patrie pour les Juifs ». Elle a ajouté que la sécurité d'Israël est une priorité pour l'Espagne.
    Mme Jimenez a ensuite appelé à l'établissement d'un Etat palestinien le long des lignes de 1967, avec pour capitale la ville de Jérusalem partagée avec Israël.

    « La sécurité d'Israël et de la Palestine exigera des garanties effectives dans le futur accord de paix », a affirmé la ministre des Affaires étrangères espagnole. Elle a par ailleurs estimé que la meilleure façon de réaliser un tel projet serait de passer par un traité de paix négocié.

    La ministre des Affaires étrangères espagnole a aussi évoqué « le drame douloureux des réfugiés palestiniens ». Selon elle, le problème des réfugiés devrait être accepté tant par Israël que par les Palestiniens, tout en préservant le statut d'Israël comme Etat juif.

    Mme Jimenez a déclaré que l'Espagne soutient l'Assemblée générale dans la démarche accordant aux Palestiniens le statut d’Etat non membre observateur à l’ONU.

    « La paix effective et durable peut seulement être réalisée par des négociations entre les parties », a-t-elle souligné, clarifiant que « l'Espagne croit que les Palestiniens pourraient trouver dans ce nouveau statut un stimulus pour une prompte reprise des négociations. »

    Elle a aussi averti que ce nouveau statut ne devrait pas être utilisé dans une voie qui est incompatible avec l'esprit des négociations, notamment l’ouverture de poursuites contre des dirigeants israéliens auprès de juridictions internationales.

    Mme Jimenez a rappelé le soutien de longue date de l'Espagne dans la lutte des Palestiniens contre l'occupation, cependant, elle a aussi souligné que l'Espagne entretient depuis longtemps des relations avec les Juifs.

    « L'identité de l'Espagne ne peut pas être comprise sans son héritage arabe et juif », a-t-elle ajouté.