palestine

  • Élections ISRAEL 2015 Bibi Tout Puissant : le Likud écrase l’Union sioniste (résultats définitifs)

    Élections ISR 2015 | Bibi Tout Puissant : le Likud écrase l’Union sioniste (résultats définitifs)



    BIBIVICTOIRE

    Le parti israélien conservateur, le Likud, a écrasé mardi la liste de gauche, l’Union sioniste, en remportant 29 sièges à la Knesset, contre 24 à son principal adversaire, après le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins de vote.

    La Liste arabe unie, l’autre grande sensation de la journée passe à 14 sièges. Le parti centriste Yesh Atid, du très médiatique Yaïr Lapid, remporte 11 sièges. Le nouveau parti Kulanu est à 10 sièges. Le parti pro-implantations Habayit Hayehudi, déçoit avec seulement 8 sièges. Le parti ultra-orthodoxe Shas, qui va sûrement intégrer le gouvernement remporte 7 sièges. Enfin, le parti ultra-droite Israël Beitenu est à 6 sièges seulement.

    Le Premier ministre israélien sortant, Benjamin Netanyahu, a salué mardi soir la victoire inattendue de son parti, le Likud.

    « Contre toute attente, une grande victoire pour le Likud. Une immense victoire pour le peuple d’Israël », s’est réjoui le dirigeant israélien sur sa page Facebook.

    M. Netanyahu, au pouvoir depuis mars 2009, semble mieux placé que M. Herzog pour être appelé par le président Reuven Rivlin à former un gouvernement.

    Il s’agirait de son troisième mandat consécutif de Premier ministre, le quatrième au total avec celui de 1996 à 1999.

    Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

  • Les Palestiniens, c'est quoi en fait ...? Si vous êtes si sûr que l'existence de la « Palestine » remonte très loin dans l'Histoire, je suppose que vous serez capable de répondre aux questions qui suivent sur ce pays, la « Palestine »

    Les Palestiniens, c'est quoi en fait ...?

    Par Yashiko Sagamori (consultante en informatique à New York - 2003).

    Si vous êtes si sûr que l'existence de la « Palestine » remonte très loin dans l'Histoire, je suppose que vous serez capable de répondre aux questions qui suivent sur ce pays, la « Palestine » :

    1) Quand a-t-elle été fondée, et par qui ?
    2) Quelles étaient ses frontières ?
    3) Quelle était sa capitale ?
    4) Quelles étaient ses principales villes ?
    5) Qu'est-ce qui constituait la base de son économie ?
    6) Quelle était la forme de son gouvernement ?
    7) Pouvez-vous nommer un chef palestinien avant Arafat ?
    8) La Palestine a-t-elle déjà été reconnue par un pays dont l'existence, à l'époque ou aujourd'hui, ne laisserait aucune place à l'interprétation ?
    9) Quelle était la langue de la Palestine ?
    10) Quelle était la religion dominante en Palestine ?
    11) Quel était le nom de sa monnaie ? Choisissez une date dans l'Histoire, et citez le taux de change à cette date de la monnaie palestinienne contre le dollar US, le mark allemand, la livre britannique, le yen japonais ou le yuan chinois.
    12) Quels objets archéologiques les Palestiniens ont-ils laissés ?
    13) Connaissez-vous une librairie où l'on pourrait trouver une œuvre littéraire palestinienne produite avant 1967 ?
    14) Enfin, puisqu'un tel pays n'existe plus, quelle a été la cause de sa disparition, et quand a-t-il disparu ?

    Si vous vous lamentez sur le « lent naufrage » de cette nation autrefois « fière », pourriez-vous dire quand, exactement, cette « nation » a été fière, et de quoi elle était fière ?

    Et maintenant, la moins sarcastique de toutes les questions : si cette population que vous appelez par erreur « palestinienne » n'est pas seulement constituée d'Arabes génériques mais en grande partie d'Arabes provenant – ou plutôt expulsés – du monde arabe alentour, « sous le mandat anglais plus de 200 000 sont venues d’Arabie précisément, pour s’installer avec promesses d’un monde meilleur », si elle possède vraiment une identité ethnique qui lui donnerait un droit à l'autodétermination, pourquoi n'a-t-elle jamais essayé d'accéder à l'indépendance avant qu'Israël n'inflige aux Arabes une défaite cuisante lors de la guerre des Six-jours ?

    J'espère que vous éviterez la tentation d'invoquer un lien entre les « Palestiniens » actuels et les Philistins de la Bible : substituer l'étymologie à l'Histoire ne saurait être de mise.

    La vérité devrait être évidente pour qui veut la connaître. Les Arabes n'ont jamais abandonné le rêve de détruire Israël : ils continuent de le chérir. N'ayant pu détruire Israël par la force militaire, ils tentent aujourd'hui de le faire par procuration. À cette fin, ils ont créé une organisation terroriste qu'ils ont appelée non sans cynisme le « peuple palestinien » et qu'ils ont installée à Gaza, en Judée et en Samarie. Autrement, comment expliquez-vous le refus par la Jordanie et l'Égypte, après la guerre des Six-jours, d'accepter inconditionnellement de reprendre l'une la « Cisjordanie » et l'autre Gaza ?

    Le fait est là, la population arabe de Gaza, de Judée et de Samarie est bien moins fondée à revendiquer un statut national, que la tribu d'Indiens américains qui s'est rassemblée avec succès dans le Connecticut pour y créer un casino détaxé : au moins cette tribu était-elle motivée par un but constructif. Les soi-disant « Palestiniens », eux, n'ont qu'une motivation : la destruction d'Israël, et de mon point de vue, cela ne saurait suffire à faire d'eux une nation ni rien d'autre à l'exception de ce qu'ils sont vraiment : une organisation terroriste qui finira par être démantelée.

    En vérité, il n'existe qu'un moyen de parvenir à la paix au Proche-Orient. Il faut que les pays arabes reconnaissent et acceptent leur défaite dans leur guerre contre Israël, et, en tant que perdants, qu'ils versent à Israël des réparations pour les dégâts qu'ils lui ont causés depuis plus de 50 ans. La forme de réparation la plus appropriée consisterait à éliminer leur organisation terroriste de la terre d'Israël et d'accepter l'antique souveraineté d'Israël sur Gaza, la Judée et la Samarie.

    Ce serait la fin du peuple palestinien.

    Vous disiez qu'il vient d'où, déjà ?!

  • Vidéo exceptionnelle: les palestiniens sont un peuple invente avoue un ministre palestinien !

    Vidéo exceptionnelle: les palestiniens sont un peuple invente avoue un ministre palestinien !

    Le Hamas avoue que le peuple palestien a été inventé

    http://youtu.be/AXfpCUn8578    (lien)

     

     

     

    Dans une manœuvre désespérée pour obtenir du combustible égyptien, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité nationale du Hamas, Fathi Hammad, admet que les « Palestiniens » sont une création ! il admet qu’ils sont originaires de l’Egypte et de l’Arabie saoudite.

    Fathi Hammad cite des preuves dans sa tentative de convaincre l’Egyptien qu’ils sont frères !

    Les noms de famille de ceux des « palestiniens » vivant en Israël, dans la bande de Gaza, en Judée et Samarie ont des noms de famille qui en fait révèlent leurs origines familiales égyptiennes.

    De toute évidence, il n’y a qu’en Occident que l’on croit ce mensonge sur des prétendues origines « palestiniennes » de ce peuple construit de toute pièce à la fin des année 60 !

    Cet aveu devrait enlever toute légitimité aux revendications territoriales sur la terre d’Israël. (Voir la ruée de changements de noms parmi les musulmans en Israël !)

    Merci à Memri, vous êtes témoin de l’histoire avec la sortie de cette vidéo !

    Le Grand Mensonge, à savoir la l’existence d’un peuple arabe palestinien, d’abord promulguée dans les années 1960 par le chef égyptien, Arafat, était le seul moyen qu’ils avaient pour pousser les Juifs à la mer (l’une de leurs idées préférées).

    Arafat savait qu’il fallait exploiter l’antisémitisme dans le monde entier avec une bonne raison d’être des sympathisants à la cause «palestinienne». Les palestiniens comptent sur les Nations Unies pour aider à pousser Israël à la mer…

    Grâce à cette vidéo le mythe inventé sans aucune preuve historique de l’existence d’un « peuple palestinien » tombe enfin !

     

    Maintenant, nous allons voir si l’opinion mondiale va changer avec cette révélation, ou si les anti-israéliens feront tout leur possible pour enterrer le plus rapidement possible cet aveu et reprendre leur offensive contre l’Etat juif.

    Les Arabes musulmans ont 23 pays dans le Moyen-Orient. le peuple juif en a un seul, ce qui équivaut à environ 1%. Ce 1% que les musulmans espèrent dépouiller des Juifs a été donnée au peuple juif par une alliance éternelle qui leur est donnée par nul autre que le Dieu d’Israël !

    L’opinion mondiale va-t-elle continuer à condamner la seule démocratie au Moyen-Orient, le seule pays du Moyen-Orient où les femmes et les homosexuels bénéficient de tous les droits ?

    L’opinion mondiale va-t-elle continuer à condamner le seul pays au Moyen-Orient qui a contribué à maintes reprises avec des percées humanitaires et médicales qui bénéficient au monde entier ?

     

     

     

    © Europe Israël – reproduction autorisée et encouragée avec un lien vers la source Europe Israël

  • POURQUOI ET COMMENT LE PEUPLE PALESTINIEN FUT INVENTE

    POURQUOI ET COMMENT LE PEUPLE PALESTINIEN FUT INVENTE

    [Vendredi 04/11/2011 10:47]

    C’était, note Ion Mihai Pacepa, ancien chef de la Securitate roumaine, dans son livre The Kremlin Legacy, un jour de 1964, « nous avons été convoqués à une réunion conjointe du KGB, à Moscou ». Le sujet était d’importance : « il s’agissait de redéfinir la lutte contre Israël, considéré comme un allié de l’Occident dans le cadre de la guerre que nous menions contre lui ». La guerre arabe pour la destruction d’Israël n’était pas susceptible d’attirer beaucoup de soutiens dans les « mouvements pour la paix », satellites de l’Union Soviétique. Il fallait la redéfinir. L’époque était aux luttes de libération nationale. Il fut décidé que ce serait une lutte de libération nationale : celle du « peuple palestinien ». L’organisation s’appellerait OLP : Organisation de Libération de la Palestine. Des membres des services syriens et des services égyptiens participaient. Les Syriens ont proposé leur homme pour en prendre la tête, Ahmed Choukairy, et il fut choisi. Les Egyptiens avaient leur candidat : Yasser Arafat. Quand il apparut que Choukairy ne faisait pas l’affaire, il fut décidé de le remplacer par Arafat, et, explique Pacepa, celui-ci fut « façonné » : costume de Che Guevara moyen-oriental, barbe de trois jours de baroudeur. « Il fallait séduire nos militants et nos relais en Europe ».

    Quarante et quelques années après, l’opération de séduction apparaît avoir été un net succès. Non seulement la « lutte de libération nationale du peuple palestinien » apparaît comme juste et légitime, mais nul ne met plus en doute l’existence d’un peuple palestinien. Personne n’ose dire que ce peuple a été inventé à des fins de propagande : personne ne semble vouloir s’en souvenir. Personne ne semble vouloir se souvenir de ce que la création du peuple palestinien était un outil de la lutte de l’Union Soviétique contre l’Occident dans les temps de la guerre froide.

    Et de fait : la lutte de libération nationale inventée par le KGB a fait du chemin : il y a eu les accords d’Oslo et la création de l’Autorité Palestinienne en Judée-Samarie. Il y a eu l’émergence du Hamas, puis, après la chute de l’Union Soviétique, l’insertion d’une dimension islamiste dans le conflit. Il y a eu surtout, avec Oslo, la reconnaissance par un gouvernement israélien de l’invention du KGB, le « peuple palestinien », invention qui a débouchée sur les idées de « territoires palestiniens », « occupés » par Israël.

    Nous sommes aujourd’hui dans un moment où la branche islamiste tient Gaza et où la branche issue de l’OLP, à Ramallah, essaie d’obtenir une reconnaissance internationale à l’ONU, et l’a obtenue à l’Unesco, avec le soutien de pays tels que la France.

    Nous sommes dès lors, dirai-je, en un moment où le gouvernement d’Israël doit se rendre compte qu’il a laissé l’avantage à ses ennemis et qu’en acceptant que se dissémine leur narration de l’histoire, il les a laissé se doter d’une aura de légitimité dont ils n’auraient jamais du pouvoir se doter.

    Nous sommes dans un moment où, à mes yeux, le gouvernement israélien devrait remettre l’histoire à sa place et la vérité à la sienne, et, depuis là, passer à l’offensive pour regagner le terrain perdu.

    Deux vidéos ont été mises en ligne sur youtube par Danny Ayalon, vice-ministre des Affaires Etrangères, qui vont en ce sens et sont un excellent commencement : « The Truth About the Peace Process » (la vérité sur le processus de paix) et « The Truth About the West Bank »(la vérité sur la rive occidentale). Ces vidéos ont suscité la fureur de l’Autorité palestinienne, ce qui montre qu’elles ont visé juste.

    Le petit livre que je viens de faire paraître va dans la même direction : il contient deux de mes textes et le premier texte traduit en français du grand écrivain américain David Horowitz. Nous n’usons pas de circonlocutions. Nous appelons un chat un chat, les dirigeants palestiniens des imposteurs et ceux que les médias occidentaux nomment « activistes » des assassins. Nous disons ce qui est : que le « peuple palestinien » a été inventé, que ce n’est pas une lutte de libération nationale, qu’il n’y a pas de « territoires palestiniens » et que les organisations palestiniennes sont des mouvements totalitaires et terroristes qui doivent être traités comme tels.

    Et je réponds à l’avance à ceux qui nous traiteraient d’extrémistes : dire la vérité et rappeler les faits n’est pas extrémistes. C’est simplement dire la vérité et rappeler les faits.

    A laisser se propager une fausse narration de l’histoire, on en arrive où nous en sommes.

    Que l’OLP demande à être reconnue comme un Etat à l’ONU montre qu’une limite est atteinte. Que l’OLP soit admise comme Etat à part entière à l’UNESCO montre que la limite est franchie. Il est temps d’arrêter le délire. Il y a eu, déjà, beaucoup trop de morts. Cela suffit.

     

    Guy Millière

    David Jorowitz et Guy Millière, Comment le peuple palestinien fut inventé, Editions David Reinharc, 2011, 9,90€

    Guy Millière en Israël

    Dim 13 nov. à 20h : Jérusalem, Salle Nitsanim, Rehov Asher 3, Baka
    Lun 14 nov. à 20h: Natanya, Hôtel Palace
    Mardi 15 nov. à 20h: Tel-Aviv, Hôtel Bazel, Rehov Hayarkon 156
    Merc. 16 nov. à 20h: Ashdod, Rehov Av 4, Matnass Edmond Safra

    Thème: »Israël, l’Amérique, la recomposition islamique du Proche-Orient: perspectives pour 2012 »

    Merci de confirmer votre présence, avant le jeudi 10 novembre, de préciser le lieu de votre choix pour la conférence et si vous désirez réaliser une interview de Guy Millière et/ou d’Avraham Azoulay.

    Vous êtes également conviés à une rencontre avec Guy Millière, dans les bureaux du P’tit Hebdo, Rehov Aoman 24, Talpiot, Jerusalem, le mardi 15 novembre à 15h.
    Sur le thème: Ensemble contre la désinformation.
    Merci de confirmer votre présence à cette réunion.

    Contact presse: Guitel Ben-Ishay
    052-6608119

    , ,

  • Vidéo exclusive JSSNews / Infolive : “un œil sur la planète”, la contre-émission !

    Vidéo exclusive JSSNews / Infolive : “un œil sur la planète”, la contre-émission !

     Il était une heure du matin, soit juste quelques minutes après la diffusion d’“un œil sur la planète” sur France 2, le 3 octobre dernier, quand je décidais de mettre en ligne une critique justifiée de l’émission sur JSSNews. Quelques secondes après, je faisais parvenir un message aux responsables de la chaînes de télévision en ligne Infolive.tv. Le message fût bref : “On doit tourner en urgence une contre-émission pour démonter autant que possible les mensonges et le parti pris de France 2 dans cette affaire. Urgent. Rappelez moi au plus vite.”

    Au petit matin, nos confrères d’Infolive répondent par l’affirmative : “on s’occupe du studio et de la technique, JSSNews du contenu de l’émission. Carte blanche.”

    Banco !

    C’est donc en moins de 24 heures que JSSNews et Infolive ont créé une émission originale ; “deux yeux sur leur planète”. Un jeu de mot qui rappelle le titre initial de l’émission de France 2, mais qui appelle surtout le spectateur à ouvrir grand les yeux sur les nombreux problèmes de l’émission d’Étienne Leenhardt.

    Bien entendu, nos moyens étaient limités, tout comme notre budget. Ainsi, nous n’avons pas pu traiter de tous les sujets abordés par l’émission de France 2. Mais, en quelques heures, nos rédactions ont réussi à organiser une émission de 53 minutes, avec des prouesses techniques (duplex satellite avec l’ambassade d’Israël en France). Nous avons surtout réalisé le pari fou de mettre en place une équipe technique complète, ainsi que l’accord immédiat de presque 10 invités pour venir parler du reportage.

    Ne nous gargarisons pas : tout n’est pas parfait et de nombreux sujets n’ont pas pu être évoqués. Mais, nous avons essayé de traiter autant que possible de la majorité de ceux falsifiés dans l’émission de France 2, à travers de nombreux points de vue différents.

    Parmi nos invités, on a pu compter sur Sammy Ravel (le numéro 2 de l’ambassade d’Israël à Paris), Olivier Rafowicz (Colonel de Réserve des Forces de Défense d’Israël), Emmanuel Navon (Professeur de Relations Internationales à l’Université de Tel-Aviv), Rafi itzbiki (Guide touristique spécialiste de Jérusalem), Marc Israel Sellem (Photo-reporter au Jerusalem Post), Matthias Inbar et Maxime Perez (correspondant de la presse française en Israël) et de Simon Benchimol (nouvel immigrant israélien et membre de l’équipe de JSSNews).

    Le principe de l’émission est simple : chaque invité doit parler d’une séquence particulière de l’émission d’Etienne Leenharht. Un jeu que chacun a joué parfaitement, démontant, argument après argument, toujours avec des sources historiques, objectives une grande partie de la désinformation mise en scène dans le reportage de France 2.

    Le tournage puis le montage de l’émission ont été éprouvant physiquement et nerveusement tant le sujet proposé par France 2 était réalisé de manière révoltante. Le but de notre émission n’était d’ailleurs pas de “défendre Israël” et, vous vous en apercevrez en écoutant plusieurs intervenants assez modérés sur la question… Notre objectif était simplement de montrer la “naïveté” des journalistes qui n’ont visiblement pas su se poser les bonnes questions. Si Israël n’est pas toujours “blanc-bleu”, dire que ses soldats sont des sauvages qui ne respectent pas les lois internationales, que les Juifs judaïsent Jérusalem, que les “colons” sont des sauvages, etc… n’est pas acceptable parce que c’est pur mensonge.

    Notons que c’est la première fois de l’histoire qu’une telle émission est créée et montée en si peu de temps, pour faire un contre-poids à ce reportage démesuré de France 2. Une fois que vous aurez vu l’émission, nous espérons vivement que vous la partagerez avec un maximum de vos amis, par mail, Facebook et Twitter. En ce qui nous concerne, nous estimons avoir accompli notre mission. A présent, c’est au tour de tous les défenseurs de la justice morale, au nom de la vérité, de jouer leur rôle : autrement dit, nous comptons sur vous pour que cette vidéo soit vue et partagée autant de fois que celle diffusée par la chaîne publique française.

    Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

  • Imaginez le scandale si un diplmate israélien avait déclaré ; « L »autorité palestineinne doit disparaître », Que se passerait-il ?

    Scandale Brésil – Ambassadeur palestinien – « Israël doit disparaÎtre » !

    Ap Bresil

    Imaginez le scandale si un diplmate israélien avait déclaré ; « L »autorité palestineinne doit disparaître », Que se passerait-il ?

     

    Vendredi, le représentant palestinien au Brésil Alzeben Ibrahim a déclaré devant un groupe d’étudiants universitaires « Israël doit disparaître »

    Il rajoute pour enfoncer le clou et pour ne laisser aucun doute quand à ce qu’il voulait dire il rajoute : »Et ce n’est pas l’Ambassadeur d’Iran ou Ahmadinejdad qui vous parle »

    Il est évident que lorsque se tienne en marge de l’Onu des conférences très courues comme celle de Téhéran et comme nous le dit Khaled Abu Toameh, 70 nations et dirigeants de la planète y participent on doute sur un effet d’annonce de la part de ce représentant.’NDLR .

     

    Il ne parlait pas du retrait d’Israël de la Judée-Samarie, mais bien comme un Israël rayé de la carte comme Ahmadinejad le prêche.

    L’auteur de l’article est un chroniqueur très lu au brésil et publie dans le plus grand magazine au brésil.

    En portugais veja.abril via erlderofziyon

    D’ailleurs nous vous prposons de lire cet article très interessant des rapports entre le Brésil et l’Autorité palestinienne.

    Déclaration unilatérale : un plan conçu depuis 2005, avec l’appui de Lula, puis de la France, pour faire dérailler le processus de paix américain. ICI

    Copyright © Israël Flash