netanyahu

  • Le Prince Ben Talal : « Nous, les Musulmans sunnites, sommes avec Israël contre l’Iran »

    Le Prince Ben Talal : « Nous, les Musulmans sunnites, sommes avec Israël contre l’Iran »



    380347-al-walid-ben-talal-ben

    Le prince saoudien Al-Walid Ben Talal Ben Abdel Aziz a déclaré que « l’Arabie saoudite, les Arabes et les Musulmans sunnites approuvent une attaque israélienne contre l’Iran pour détruire son programme nucléaire », précisant que « les sunnites appuieraient une telle attaque car ils sont hostiles aux chiites et à l’Iran », dans une interview accordée à la chaine de télévision économique américaine Bloomberg.

    L’homme d’affaires saoudien a expliqué que « l’Arabie saoudite, les Arabes et les Musulmans sunnites n’affirment pas ce soutien publiquement mais ils l’expriment lors de rencontres secrètes », insistant sur le fait que « les Arabes estiment que le danger auquel ils sont confrontés vient de l’Iran et non pas d’Israël ».

    Le programme nucléaire militaire iranien représente une menace existentielle pour la famille royale saoudienne qui estime que le rapprochement irano-américain opéré officieusement depuis juillet dernier, change la donne géostratégique dans la région.

    « Nous et les Israéliens sommes concernés par cette question et sommes inquiets. Les dirigeants d’Israël et d’Arabie saoudite s’inquiètent du fait qu’Obama prend de plus en plus le parti de l’Iran. », a-t-il déclaré à Jeffrey Goldberg, le journaliste de Bloomberg. « L’Iran va profiter de ses négociations avec les grandes puissances pour obtenir une levée partielle des sanctions sans qu’elle ne s’engage à mettre un terme à son programme nucléaire. », a-t-il ajouté.

    Le prince a par ailleurs conseillé à Israël de parvenir à un accord de paix avec les Palestiniens pour contrer la stratégie iranienne. « Cela nous aidera à isoler l’Iran et à affaiblir le Hezbollah« , a-t-il estimé.

    Faouzi Ahmed – © Le Monde Juif .info

  • Netanyahou : le discours de la victoire

    [Vidéo] Netanyahou : le discours de la victoire


    [Vidéo] Netanyahou : le discours de la victoire

    Binyamin Netanyahou a prononcé un peu après 1h00 du matin, mercredi, le discours de la victoire, au Parc des expositions de Tel Aviv, sous les ovations de ses partisans, qui l’ont accueilli sous les cris de « Nous ne voulons pas de gouvernement d’union nationale » et « C’est un magicien! ».

    Le chef du Likoud, qui aurait obtenu 28 sièges dans la prochaine Knesset et devrait donc être appelé à diriger, pour la quatrième fois, l’Etat d’Israël, a déclaré :

    « Merci beaucoup à tous ! Mes amis, citoyens d’Israël. Chers amis, contre toute attente, nous avons obtenu une grande victoire pour le Likoud, pour le camp national dirigé par le Likoud et pour notre peuple !

    Je suis fier du peuple d’Israël qui au moment de vérité a su faire la différence entre le principal et le superflu, choisissant les choses qui nous importent tous : la sécurité, l’économie, le social. Les choses importantes pour tous, aussi bien les Juifs que les non Juifs. […] Vous êtes tous importants pour moi. Nous devons maintenant former un gouvernent fort et stable, qui protègera la sécurité d’Israël. De grands défis nous attendent. Je ne peux pas tous les détailler, mais je peux assurément vous dire que nous sommes confrontés à des défis politiques et sécuritaires, mais aussi sociaux et économiques. Nous avons promis de résoudre le problème des prix du logement et de lutter contre les coûts élevés de la vie, et nous le ferons. […]

    J’ai téléphoné aux différents partis du camp national et je les ai appelés à me joindre pour former le gouvernement de l’État d’Israël sans plus attendre, car la réalité ne fait pas de pause. Les citoyens d’Israël attendent de nous de former rapidement un leadership qui agisse pour leur bien et c’est ce que nous ferons […]. Merci à tous! »

    La vidéo du discours peut être visionnée en hébreu en cliquant sur ce lien

     

  • Élections ISRAEL 2015 Bibi Tout Puissant : le Likud écrase l’Union sioniste (résultats définitifs)

    Élections ISR 2015 | Bibi Tout Puissant : le Likud écrase l’Union sioniste (résultats définitifs)



    BIBIVICTOIRE

    Le parti israélien conservateur, le Likud, a écrasé mardi la liste de gauche, l’Union sioniste, en remportant 29 sièges à la Knesset, contre 24 à son principal adversaire, après le dépouillement de la quasi-totalité des bulletins de vote.

    La Liste arabe unie, l’autre grande sensation de la journée passe à 14 sièges. Le parti centriste Yesh Atid, du très médiatique Yaïr Lapid, remporte 11 sièges. Le nouveau parti Kulanu est à 10 sièges. Le parti pro-implantations Habayit Hayehudi, déçoit avec seulement 8 sièges. Le parti ultra-orthodoxe Shas, qui va sûrement intégrer le gouvernement remporte 7 sièges. Enfin, le parti ultra-droite Israël Beitenu est à 6 sièges seulement.

    Le Premier ministre israélien sortant, Benjamin Netanyahu, a salué mardi soir la victoire inattendue de son parti, le Likud.

    « Contre toute attente, une grande victoire pour le Likud. Une immense victoire pour le peuple d’Israël », s’est réjoui le dirigeant israélien sur sa page Facebook.

    M. Netanyahu, au pouvoir depuis mars 2009, semble mieux placé que M. Herzog pour être appelé par le président Reuven Rivlin à former un gouvernement.

    Il s’agirait de son troisième mandat consécutif de Premier ministre, le quatrième au total avec celui de 1996 à 1999.

    Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info

  • Élections ISRAEL 2015 Netanyahu : « Une immense victoire pour le Likud et Israël ! »

    Élections ISRAEL  2015

    Netanyahu : « Une immense victoire pour le Likud et Israël ! »



    BIBIVICTORY

    Le Premier ministre israélien sortant, Benjamin Netanyahu, a salué mardi soir la victoire inattendue de son parti, le Likud, crédité de 28 sièges contre 27 pour son principal adversaire, l’Union sioniste.

    « Contre toute attente, une grande victoire pour le Likud. Une immense victoire pour le peuple d’Israël », s’est réjoui le dirigeant israélien sur sa page Facebook.

    M. Netanyahu, au pouvoir depuis mars 2009, semble mieux placé que M. Herzog pour être appelé par le président Reuven Rivlin à former un gouvernement.

    Il s’agirait de son troisième mandat consécutif de Premier ministre, le quatrième au total avec celui de 1996 à 1999.

    Yaakov Tanenbaum – © Le Monde Juif .info | Photo : DR

  • VOTEZ POUR Benjamin Netanyahu

    VOTEZ POUR Benjamin Netanyahu - בנימין נתניהו

    N oubliez pas il est le seul a tenir tète a Husseini Obama grand allié de l'Iran , il est le seul a avoir fait la "nique a Hollande en venant rendre hommage aux victimes juives des attentats de Paris ....Il est le seul a ne pas craindre l'Iran , et ceux qui menacent la terre d 'Israël Benjamin Netanyahu est le seul a se poser comme le garant de l'unité de Jérusalem, " je le cite : Je ne permettrai pas la division de Jérusalem . Moi et mes amis du Likoud (son parti de droite) préserveront l'unité de Jérusalem dans son intégralité. Nous continuerons à fortifier Jérusalem pour qu'on ne puisse la diviser et qu'elle reste unifiée pour toujours", ... alors votez pour lui car Israël est un ..; Jérusalem est unique et indivisible ... La sécurité et votre protection sont assurées par la droite

    Photo de Salomon Charly.
  • Mark Levin « Le problème n’est pas Netanyahu, le problème c’est Obama !

    Mark Levin « Le problème n’est pas Netanyahu, le problème c’est Obama ! Netanyahu est le leader du monde libre, J’espère que le peuple israélien le comprendra »


    Mark Levin « Le problème n’est pas Netanyahu, le problème c’est Obama ! Netanyahu est le leader du monde libre, J’espère que le peuple israélien le comprendra »

     

    Mark Levin, célèbre animateur d’une émission de radio américaine populaire, décrit le président Barack Obama comme «anti-Israël» et le Premier ministre Benjamin Netanyahu comme «le leader du monde libre ».

    « Les frontières d’avant 1967 ? Ce serait un suicide national pour Israël », dit-il.

    Mark Levin "Netanyahu est le leader du monde libre. J'espère que le peuple israélien le comprendra"

    Mark Levin « Netanyahu est le leader du monde libre. J’espère que le peuple israélien le comprendra »

    Avocat et auteur américain, Mark Levina été le présentateur de l’émission de radio populaire portant son nom « Mark Levin Show » pendant 13 ans. C’est l’émission de radio la plus populaire dans un certain nombre d’États américains, dont New York. Trois heures de commentaire politique et sociale présentés du point de vue conservateur ainsi que le détail des questions juridiques.

    Dans le passé, Levin a travaillé dans l’administration du président Ronald Reagan, et dans les années 1980 il était chef de cabinet du procureur général Edwin Meese pendant l’affaire Iran-Contra (impliquant la vente d’armes à l’Iran à la médiation israélienne).

    Ces jours-ci, avec des millions d’auditeurs réguliers, il ne cache pas son affection pour Israël et ses préoccupations au sujet de l’avenir de l’Etat juif à la lumière des derniers développements au Moyen-Orient.

    Sa plus grande préoccupation: l’accord sur le nucléaire avec l’Iran.

    Q : Le Moyen-Orient est en train de changer et l’Iran gagne le pouvoir au Yémen, la Syrie et l’Irak. L’administration américaine n’a pas pris conscience de cela ?

    « Il y a un énorme décalage entre le peuple américain et le président américain en ce moment. Si vous regardez les sondages aux Etats-Unis, la majorité des américains pensent qu’il faut attaquer l’Iran.

    Je n’encourage pas cela, du moins pas encore, je peux juste dire que le peuple américain voit l’Iran comme une sérieuse menace terroriste non seulement pour Israël, mais pour le monde occidental et aux États-Unis. Il y a un énorme décalage entre le président et le peuple américain, ainsi qu’entre le président et le Congrès.

    « Vous avez vu la lettre que le sénateur Tom Coton et 47 autres républicains du Sénat envoyés au régime de Téhéran, les avertissant que tout accord doit passer par le Sénat en vertu de notre Constitution. Tout traité doit être ratifié par les deux tiers du Sénat.

    Il est évident que Barack Obama cherche des façons de contourner cela. Nous avons des grandes batailles dans notre propre pays contre ce que cette administration est en train de faire, à la fois de notre Congrès et du public, qui s’opposent à ce que Obama est essaie de faire. « 

    Q: Est-ce qu’Obama voir l’Iran avec des yeux différents que nous ?

    « Pourquoi Winston Churchill n’a pas vu la montée d’Adolf Hitler et pourquoi Neville Chamberlain a cherché à faire la paix avec Hitler ? À certains égards, nous avons le même problème ici. Nous avons un président qui cherche à apaiser et à faire la paix avec l’Iran, c’est sa mentalité, à mon avis.

    « En outre, il a une vraie haine pour [le Premier ministre] Benjamin Netanyahu et tout dirigeant israélien qui ne se plierait pas à ses exigences, qui sont assez radicales quand il s’agit d’Israël et des Palestiniens. Je veux parler des frontières d’avant 1967 ? Ce serait un suicide national pour Israël. Le peuple américain le comprend.

    « Vous devez garder à l’arrière-plan l’esprit d’Obama. Les gens dont il s’est entouré étaient extrêmement radicaux. Cela comprend le professeur Rashid Khalidi de l’Université Columbia, qui fût le porte-parole de Hamas. Ce sont ce genre d’individus qu’Obama a cherché et avec lesquels il s’est lié d’amitié avant d’être élu. C’est son idéologie. Vous avez un mélange de l’extrémisme idéologique et un esprit d’apaisement, qui met en danger Israël et, très franchement, met en danger les Etats-Unis, à mon avis. « 

    Q: Pourriez-vous caractériser Obama comme anti-Israël ?

    « Je crois qu’il est anti-Israël. Il n’a montré aucune indication contraire, à mon avis. Même lorsque le Hamas tirait des milliers de roquettes sur Israël il y a plusieurs mois, il a freiné les livraisons d’armements au gouvernement israélien parce qu’il ne pensait pas que le peuple israélien devait être défendu. Je ne vois aucune indication que Obama est pro-israélien ».

    Q: Est-ce que Netanyahu avait le droit de venir au Congrès et donner sa position ?

    « Bien sûr, Netanyahu avait raison. J’étais dans la galerie et c’était un discours très profond.

    J’ai dit dans mon émission de radio à mes 8.500.000 auditeurs que quand j’ai écouté Netanyahu il était clair pour moi qu’il était le chef du Monde libre, pas Obama.

    Netanyahu parle aux gens libres; Netanyahu parle au gouvernement représentatif; Netanyahu parle contre la menace du terrorisme qui aimerait d’engloutir Israël et bien sûr aimerait rien de plus que de nous frapper à nouveau, comme ils l’ont fait le 9 / 11.

    Il a reçu des ovations, réveillant un après l’autre, les deux partis politiques. Je pourrais ajouter, en dépit de la propagande, que les démocrates soutiennent aussi Netanyahu. Lorsque vous avez une grande majorité du peuple américain et les membres du Congrès qui soutiennent Israël et soutiennent ce que Netanyahu dit, les démocrates aussi. « 

    Q: Pourquoi Obama a-t-il été si opposé au discours de Netanyahu?

    « Je pense que Obama tente de gérer et contrôler le message aux USA. Or Netanyahu a permis de parler de la réalité du danger iranien et de fournir un point de vue contraire. Je pense que les anciens présidents américains n’auraient jamais accepté de négociations avec l’Iran. George W. Bush a cherché à isoler ce régime, il a utilisé des sanctions économiques pour affamer ce régime, et nous avons utilisé d’autres méthodes pour faire pression sur l’Iran.

    « Maintenant, sous ce président, nous négocions, et le régime iranien voit qu’Obama s’attaque au premier ministre d’Israël. Il donne aide et réconfort au régime en place en Iran.

    Imaginez tous ces gens en Iran qui ne souhaitent pas vivre sous la tyrannie théocratique. Toutes ces personnes qui souhaitent voir un gouvernement différent et travaillent pour instaurer un gouvernement différent. Imaginez comment ils se sentent quand ils écoutent Obama et ses substituts à la fois ici et en Israël promouvoir cette paix bidon. Vous ne pouvez pas faire la paix avec un régime comme celui-ci. Ce régime ne veut pas la paix, ce régime veut la victoire. « 

    Q: En 2009, Obama a eu l’occasion de changer fondamentalement le régime iranien lorsque le soulèvement populaire a commencé, mais il était absent. Croit-il encore que le changement est possible en Iran ?

    « Je ne suis pas sûr que je peux savoir ce qui se passe dans son esprit. Regardez ce qui s’est passé au Moyen-Orient depuis qu’il est devenu président.

    Il n’a pas pu solutionner le problème irakien et il a retiré chaque soldat américain, laissant un vide énorme à combler pour les islamo-terroristes, et c’est ce qu’ils font.

    Obama annonce encore et encore qu’il n’enverra pas de troupes américaines au sol. Si vous ne allez pas à envoyer des troupes, n’en envoyer pas, mais arrêtez de l’annoncer à l’ennemi « .

    Q: Peut-être qu’Obam considère les Iraniens comme ceux qui peuvent équilibrer les sunnites. Est-ce qu’il préfère les chiites?

    « L’armée irakienne est essentiellement contrôlée par l’armée iranienne. Vous avez deux califats au Moyen-Orient, les sunnites et les chiites.

    Dans le cas de l’Iran, ils contrôlent la Syrie, ils ont frappé au Yémen de sorte qu’ils contrôlent ce pays, ils contrôlent maintenant l’Irak et ils contrôlent le Liban. C’est remarquable.

    « Ensuite, vous avez ISIS, l’État islamique, les autres islamo-terroristes -… Ils ont leur propre califat. Ils ont conquis la Syrie et l’Irak et cherchent à faire bien pire.

    C’est ce qu’Obama a créé… Si vous êtes israéliens, il faut être fou pour ne pas voir la situation dangereuse créée par Obama et tout ce qu’il est en train de négocier.

    Obama n’a pas les compétences, la capacité ou les motivations habituelles d’un président américain ! « 

    Q: Si je devais dire que le président américain ne représente pas les valeurs américaines, serais-je tort ?

    « Eh bien, je ne pense pas qu’il représente les valeurs américaines. Mais il a été élu deux fois. »

    Q: Comment est-ce arrivé ? Comment a-t-il été réélu ?

    « Vous remarquerez la deuxième fois, le taux de participation était plus faible que la première fois. Les républicains ont un talent pour désigner des candidats très peu en phase avec le peuple américain. Les gens comme moi cherchent à changer cela cette fois-ci.

    « Obama aurait dû être rejeté. Il a été un président très faible, l’économie était faible, ses politiques à bien des égards étaient impopulaires, mais il a remporté un certain nombre d’électeurs pas défaut. »

    Q: Est-ce qu’Obama laissera un héritage?

    « Oui, il a un héritage. Il a fait plus de dégâts au système constitutionnel et économique américain que tout autre président dans l’histoire américaine moderne. Et, je pourrais ajouter, il a fait plus de dégâts dans nos relations avec nos alliés que tout autre président.

    Je pense que les ennemis du monde libre, les ennemis de la civilisation occidentale, sont plus forts que jamais, veulent conquérir plus de territoires que jamais et sont plus dangereux. Voilà ce que laisse en héritage Obama ».

    Q: Lorsque vous comparez l’administration Reagan, dans laquelle vous avez servi, à l’administration actuelle d’Obama, voyez-vous le même pays?

    « Cela me rend malade de voir ce qui se passe dans mon pays. Quand un président dit qu’il veut transformer fondamentalement l’Amérique, il veut transformer quoi ?

    Je considère l’Amérique comme le plus grand pays de la Planète.

    Plutôt que l’exportation de nos valeurs et de nos croyances et de nos principes dans le monde entier, ce président fait le tour du monde et démolit le peuple américain. Je n’ai jamais vu quelque chose comme ça.

    « Il est plus serein maintenant qu’il a remporté son second mandat et il est le pire président qui soit.

    Avant il était au moins un peu plus prudent maintenant qu’il ne l’est plus… Il ne prend plus de gant !

    C’est juste un moment tragique pour l’histoire de l’Amérique, et le moment ne pouvait pas être pire, quand le mal absolu est le président des États-Unis. Il nous a frappé comme un pot sur la tête « .

    Q: A quel président dans l’histoire des États-Unis pouvez-vous comparer Obama ?

    « Je ne peux le comparer à personne, il est juste si terrible. Il est parmi les cinq pires présidents, peut-être les trois pires présidents. »

    Méfiez-vous des opportunistes

    Q: Mardi prochain, Israël tiendra une élection nationale.

    « C’est un grand espoir que Benjamin Netanyahu soit réélu, pour le bien d’Israël et, en général, le bien du monde libre. S’il est rejeté, ce que cela signifie ?

    Cela signifie que l’une des rares voix à dire la vérité sur ce qui se passe dans le monde, à propos de la liberté, de la démocratie et de la vérité face au terrorisme et à la barbarie, cette voix sera éteinte.

    Netanyahu est le seul, lui et peut-être le premier ministre du Canada, et assez remarquablement le président de l’Egypte, le général Sissi et le roi de Jordanie et quelques autres, mais c’est tout.

    « Comme je l’ai dit plus tôt, pour moi Netanyahu est le leader du monde libre.

    J’espère que les gens en Israël se rappelleront qu’après la tragédie de la Seconde Guerre mondiale les Britanniques ont rejeté Winston Churchill…

    A mon avis ce sera une terrible tragédie si le peuple israélien rejettent Netanyahu, car il est si cruciale pour leur défense et si cruciale pour le monde libre « .

    Q: Les adversaires de Netanyahou ont-ils raison?  A-t-il détruit les relations entre Israël et les Etats-Unis?

    « Le peuple américain et le peuple israélien sont les meilleurs amis. Le gouvernement américain et le gouvernement israélien, en général, sont les meilleurs amis !

    Le problème n’est pas Netanyahu, le problème est Obama. C’est un problème non seulement pour Israël, il est problème pour le peuple américain et les Etats-Unis.

    Obama est un problème pour de nombreux alliés dans le monde entier qui sont recroquevillés et prient pour qu’arrive la fin de son mandat.

    « Je comprends que les gauchistes et les opportunistes en Israël veulent défaire Netanyahu. C’est ce que font les gauchistes et les opportunistes dans mon pays. Ils sont tout les mêmes qu’ils parlent hébreu ou anglais.

    Mais n’importe qui d’intelligent comprend qu’Israël a un chef unique à un moment très important de son histoire.

    « Si Netanyahu perd, à mon avis, vos ennemis le verront aussi.

    Ils verront qu’un premier ministre fort, qui n’a jamais céder aux pressions, a été battu par le peuple israélien. Ce sera interprété par les Iraniens, par ISIS, par le Hezbollah, le Hamas et tous vos ennemis comme un acte de faiblesse du peuple israélien. Je suis préoccupé par cela. « 

    Q: Vous avez dit que Netanyahu refuse de succomber à la pression. Il l’a prouvé quand il a insisté pour parler au Congrès. Est-ce qu’il va le payer ? A-t-il aider à contrecarrer l’accord émergents avec l’Iran ?

    «Je ne sais pas si cela va changer quoi que ce soit parce que Obama est très idéologues, très forte têtes, très mince à la peau.

    Mais je pense que c’était important pour le premier ministre d’Israël de faire ce discours pour Israël et le monde libre afin que de plus en plus de gens puissent l’entendre.

    Alors que cela va changer quelque chose ?

    Je ne sais pas si cela va changer quoi que ce soit, pas plus que Abraham Lincoln’s Gettysburg Address n’a changé quelque chose, mais c’était un discours très important à un public très important et je suis très heureux qu’il l’ait fait « .

    © Traduction Moshé Anielewicz pour Europe Israël

    Interview Israel Hayom -