medias

  • Belgique : le criminel du musée juif n’a pas agi isolément

    Belgique : le criminel n’a pas agi isolément


    Belgique : le criminel n’a pas agi isolément

     
     
     
     
     

    Le journaliste Philippe Michiels  était sur la scène du crime très rapidement après la commission des faits. Il nous raconte ce qu’il a vu et entendu. Enfin un article de presse qui parle franc et qui n’est pas écrit de façon biaisée !

    Au-delà de ce que vous en ont déjà dit les médias, que pourrais-je dire de plus à propos de l’attentat contre le Musée juif de Bruxelles ? Celui-ci, vous le savez, a fait quatre victimes directes, dont un couple d’Israéliens en visite. Dans l’état actuel de l’enquête et, selon ce que veut bien révéler le Parquet, un homme serait descendu de voiture face à ce bâtiment culturel, a abattu deux personne sur le seuil et a ensuite pénétré à l’intérieur pour tirer sur deux autres. Il a fait feu à six reprises, visant froidement le visage et la gorge, puis est reparti à pied. Bien que deux d’entre elles soient de nationalité israélienne, on ignore encore l’identité des victimes, la police souhaitant d’abord prévenir les familles.

    A mon arrivée, plusieurs médias nationaux et internationaux étaient présents, ainsi que des responsables d’organisations juives et de nombreux représentants des grands partis politiques… Si les élus libéraux paraissaient sincèrement effondrés – tels Alain Destexhe, dont l’amitié pour la communauté juive n’a jamais été prise en défaut, Viviane Teitelbaum, elle-même membre de cette communauté, ou Didier Reynders, présent par hasard dans le quartier, qui a été un des premiers à accourir sur les lieux et à prévenir les secours – je me suis demandé ce que faisaient sur place les représentants du cdH, du P.S. et d’Ecolo, ces partis qui – On le sait ! – espèrent tirer leur score électoral de l’hostilité envers Israël qu’ils affichent… dans l’espoir de grappiller des voix au sein des populations musulmanes de Belgique !

    Car – Que l’on ne s’y trompe pas ! – dans l’esprit de l’Islam, l’Etat et le Peuple d’Israël (Entendez : « les Juifs » !) ne font qu’un. Aussi, quand la Ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet (cdH), était présente en tête de cortège, lors de la manifestation anti-israélienne du 11 janvier 2009, et qu’elle y est restée alors que des cris antisémites étaient lancés, des étendards du H’ezbollah et du H’amas brandis, des drapeaux israéliens incendiés, des calicots métamorphosant l’Etoile de David en Croix gammée levés, elle faisait le lit de la haine des Juifs et la voir s’amener, la bouche en cœur, se pavaner devant les caméras pour se dire « horrifiée » par un attentat « qui pourrait être antisémite » tenait plus du cynisme que de l’inconscience ! De même, lorsque Simone Susskind (P.S.) est arrivée sur les lieux – flanquée de Jamal Ikazban (élu P.S. également !) responsable de la publication d’une dessin antisémite et ayant traité Claude Moniquet, expert (non-Juif) en lutte anti-terroriste, « d’ordure sioniste » – en déclarant urbi et orbi (afin de laver d’avance ses « amis » de leur responsabilité éventuelle) que « cet attentat est peut-être le fait de l’extrême-droite fasciste », cela relevait plus de la provocation que de l’expression d’une sympathie envers les victimes ! Quant à Ecolo, qui « bouffe du Juif » à chaque petit déjeuner tout en cachant ce mets « politiquement incorrect » sous le nappage d’une sauce « anti-sioniste », les larmes de crocodiles versées par ses représentants me faisaient penser à l’un de ces sauriens regrettant qu’un de ses congénères ait avalé d’un coup le repas qu’il s’apprêtait pour sa part à déguster morceau par morceau ! Car les déclarations, partiales et enflammées, pro-arabes de ces gens incitent des individus à l’esprit fanatique – dont le cerveau malade fond dans un même moule Juifs, sionistes et Israéliens – aux pires horreurs. Le criminel du Musée juif, même s’il a été seul à agir, n’a donc pas agit isolément !

    Il en va de même pour la plupart des rédactions des médias subventionnés qui, par leurs reportages anti-israéliens biaisés, attisent le feu qui couve au sein de la société multi-culturelle belge. Faut-il rappeler que des propos antisémites (Entre autres : « Tuer le Christ ne leur a pas suffit ! ») sont restés plus de six mois sur le Forum de la Radio-Télévision Belge Francophone, et ce, avec l’accord écrit de la Ministre de l’Audio-Visuel (Fadila Laanan, P.S.), avant que la page ne soit effacée ? Que la presse « aux ordres » compare régulièrement (l’entité terroriste de) Gaza à un camp de concentration et qualifie les détenus arabes en Israël, condamnés par une Justice impartiale pour meurtres, de « prisonniers politiques » ? Que des éditoriaux comparent, aussi faussement que régulièrement, le système démocratique israélien aux pires heures de l’apartheid Sud-Africain ? Celui qui arme le bras d’un fou dangereux, tout en lui désignant une cible innocente, n’est-il pas encore plus coupable que le simple d’esprit ?

    Car ces gens, qui poussent des cris d’orfraies à l’évocation des partis néo-nazis, ne pratiquent-ils pas eux-mêmes, au profit de leur idéologie électoraliste de gauche, les mêmes méthodes que le Docteur Goebbels : flatter les bas instincts d’une populace qui ne peut réfléchir par elle-même, désigner Israël comme le bouc émissaire de tous les maux, afin de se hisser en écrasant celui-ci sous le poids de l’appareil du Parti ?!

    On sait combien a coûté au Peuple juif, et aux peuples libres, cette folie menée à son terme !

    Philippe Michiels source

    http://www.israel-flash.com/2014/05/belgique-le-criminel-na-pas-agi-isolement/

  • Vidéo: Décryptage d un mensonge ou 2 jeunes adolescents auraient été tués le jour de la Nakba

    QUAND LES MEDIAS EUROPEENS AUX INFOS DIFUSENT DES MENSONGES ......VOICI LA VERITE

    Vidéo: Décryptage 2 jeunes adolescents auraient été tués le jour de la Nakba


    Vidéo: Décryptage 2 jeunes adolescents auraient été tués le jour de la Nakba

     
       
             
     
       

    « Le 15 mai, jour de manifestation de la Nakba, deux ados palestiniens sont tués par l’armée israélienne à Beituna près de Ramallah. »

    C’est en ces termes que les médias ont accusé Israël sans s’encombrer de l’élémentaire éthique du métier de vérification de faits aussi grave, sans s’embarrasser de les corroborer par des sources indépendantes, à la simple vue d’une vidéo plus que douteuse.

    Voici la vidéo qu’ils diffusèrent :

    Plusieurs choses sautent aux yeux : les ados « assassinés » tombent au sol en amortissant leur chute avec leurs avant bras tendus. L’instant d’après, les témoins reprennent leurs activités au lieu de s’abriter, et l’on ne voit aucune trace de sang, ni au sol, ni sur les vêtements.

    Grâce aux caméras de surveillance de la gare on peut voir que toute cette histoire est une pure mise en scène de la propagande palestinienne, rappelant l’affaire Al Dura…
    Le drame est que toutes les télévisions européennes gobent et diffusent n’importent qu’elle fausse information en provenance des palestiniens sans jamais prendre le temps et de vérifier !

    Nous avons décortiqué au ralenti les rush des caméras de surveillance :

     

    Reproduction autorisée avec la mention:

    © Christian De Lablatinière pour Europe Israël

  • Pilier de Défense – Cas flagrant de désinformation sur internet

    Pilier de Défense – Cas flagrant de désinformation sur internet

     

    Une image mise en ligne par un groupe terroriste palestinien sur Twitter et présentée comme l’illustration d’une frappe israélienne s’avère être en réalité la photo d’une frappe de l’armée syrienne contre sa population. Plusieurs médias français et internationaux ont utilisé cette image en affirmant qu’il s’agissait d’une victime palestinienne. L’organisation terroriste a entre temps effacé le tweet, mais les médias français n’ont pas tous apporté la correction.

     

    C’est le cas notamment d’Europe 1 (cliquez ici pour accéder à l’article) :

     

    Capture d'écran du site Europe 1

    Capture d’écran du site Europe 1

    Voici la photo d’origine en date du 25 octobre 2012 et prise en Syrie :