judée-samarie

  • Mettre fin à la terreur en Judée-Samarie : Opération Gardien de nos Frères

     

    SOURCE INFO : ARMEE DE DE DEFENSE d'ISRAEL ( http://tsahal.fr/)

    Mettre fin à la terreur en Judée-Samarie : Opération Gardien de nos Frères

    Publié le : juin 17, 2014 

     
     
     

    banner terrorisme judée samarie

    Depuis plusieurs jours, l’armée israélienne est à la recherche des trois jeunes Israéliens kidnappés par le Hamas. Tsahal lance alors l’Opération Gardien de nos Frères, se fixant deux buts : ramener #EyalGiladNaftali à la maison et frapper durement les infrastructures terroristes du Hamas en Judée-Samarie.

     

    Lundi soir (16/06/14), les soldats de Tsahal ont lancé une opération spéciale dans la ville de Naplouse visant à arrêter des dizaines de suspects terroristes et à saisir des centaines d’armes. L’ensemble des forces de la Brigade Nahal s’est jointe à cette mission et a saisi des armes, des engins explosifs, des grenades et des munitions. Les soldats ont également arrêté 40 personnes soupçonnées d’avoir mené des actes terroristes, ce qui porte à 190 le nombre de suspects détenus depuis le début de l’Opération Gardien de nos Frères.

    graphe terrorisme judée samarie

    Peu prises en considération par la presse, la violence et la terreur en Judée-Samarie est une menace quotidienne à laquelle Tsahal doit faire face. L’enlèvement de trois jeunes Israéliens est la dernière manifestation de ce terrorisme. Voici pourquoi les soldats de Tsahal agissent avec professionnalisme et détermination.

    JUDÉE SAMARIE : UNE TRIPLE MENACE

    Attentats

    Ce n’est que trop bien que les civils israéliens se souviennent de la deuxième Intifada, le règne de la terreur qui a tué des centaines d’Israéliens lors d’attaques dans les bus et d’attentats dans les lieux publics. Même si les forces de sécurité israéliennes combattent cette violence, les terroristes parviennent à s’organiser en cellules sophistiquées.

    explosifs 2010 2013

    • En mai 2014, les forces de sécurité israéliennes ont arrêté un Palestinien qui s’était scotché 12 bombes sur le corps et qui s’approchait du point de passage Tapuah.

    • En octobre 2013, un terroriste s’est infiltré dans la communauté israélienne de Psagot et a attaqué une petite fille de 9 ans qui a heureusement finalement survécu à ses blessures.

    • En janvier 2013, Tsahal et le Shin Bet ont arrêté une cellule terroriste qui tentait d’établir son quartier général à Hébron et qui comprenait environ 20 terroristes affiliés au Hamas et qui s’apprêtait à kidnapper un soldat israélien.

    • En novembre 2012, des terroristes du Hamas de la région ont fait exploser un autobus à Tel Aviv, blessant 26 civils innocents au cours de l’attaque.

    • En mars 2011, des terroristes palestiniens ont poignardé cinq membres de la famille Fogel dans leur maison à Ariel.

    Tirs à balles réelles

    Chaque mois, les forces de Tsahal saisissent de très nombreuses armes illégales et arrêtent les terroristes qui les possèdent. Les soldats savent que s’ils ne saisissent pas ces armes, elles seront un jour pointées sur des civils israéliens et qu’elles seront utilisées à des fins terroristes.

    tirs 2010 2013

    • En septembre 2013, un terroriste palestinien a kidnappé le sergent Tomer Hazan. Il a attiré le soldat dans le village Siniria en Judée-Samarie et l’a tué. Il a par la suite caché son corps dans un puits.

    • En septembre 2013, un sniper palestinien a tué le sergent Gabriel Kobi, âgé de 20 ans, en patrouille dans la ville de Hébron.

    Cocktails Molotov et jets de pierres

    Les jets de pierres, de pneus enflammés et de cocktails Molotov sont des événements communs en Judée-Samarie. Ils ont été qualifiés de “terrorisme populaire”. Ces incidents se produisent quotidiennement mais saviez-vous qu’une simple pierre peut tuer ?

    molotov 2010 2013

    • Lorsqu’un terroriste jette un cocktail Molotov, il met immédiatement la vie de quelqu’un en danger. Le mois dernier, 99 incidents de cocktails Molotov ont explosé dans cette région.

    • En 2013, les Palestiniens ont mené plus de 2 400 attaques de jets de pierres sur des Israéliens. Parmi elles, 30 pourcents étaient dirigés contre des véhicules civils. 116 civils ont été blessés en raison de ces incidents.

    • En mars 2013, Adva Biton rentrait chez elle, près d’Ariel, en voiture avec sa petite fille de trois ans. Sur son trajet, des Palestiniens ont jeté des pierres sur le camion conduisant juste devant elle. Le camion a pilé pour tenter d’éviter les projectiles mais Adva n’a pas eu le temps à son tour de freiner et l’a violemment percuté. Adèle, 3 ans, a été grièvement blessée.

    pierres 2010 2013

    Continuez la conversation sur Twitter :