israel etat

  • Happy birthday. Yom Haatzmaout, 64ème anniversaire de l’Etat d’Israël 26/04/2012

    Happy birthday. Yom Haatzmaout, 64ème anniversaire de l’Etat d’Israël  26/04/2012

     

    yom-haatzmaout-64

    C’est parti, on fête Yom Haatsmaout partout:

    Dans les clips de pub.

    Dans les bases aériennes.

     

    Sur les toits.

    Dans le désert…Filmé par K. depuis la fenêtre de sa chambre car “mes parents ne m’ont pas laissée aller au stade voir le feu d’artifice” :-( l

    Dans la vallée de Jizréel

    Dans les boîtes, dans les parcs, sur les plages, etc…

  • Vidéo : documents des habitants de Beer Sheva, attaques de missiles

    Vidéo : documents des habitants de Beer Sheva, attaques de missiles

    Beer sheva 20-8
    Ces vidéos ont été filmées au moment où des roquettes ont frappé le sud d’Israël. Elles ont été prises par des citoyens israéliens au cours des derniers jours.
       

    Voici comment vivent les citoyens israéliens sous la menace terroriste. Les résidents de Beer Sheva filment la terreur. Le Hamas a lancé une attaque à grande échelle samedi 20 août, les roquettes pleuvent sur ​​la ville. L'intervention de Dôme de Fer a également été filmée.

    Une personne a été tuée dans les attaques sur Beer Sheva, le samedi et plusieurs autres ont été blessés. Deux des blessés sont dans un état critique, et deux autres sont dans un état grave.

    Dimanche de nouvelles attaques ont eu lieu.

     

     

     

  • Tsahal est désormais le seul recours !

    Les palestiniens déclarent la guerre à Israël !

    imagesCAK2M0N1

    Plus d’une cinquantaine de missiles lancés en un seul jour sur des agglomérations israéliennes constituent un casus belli caractérisé.

    Ils relèvent d’une déclaration de guerre, de facto, à l’encontre de l’État d’Israël.

     

    Ces actes manifestement belliqueux suspendent toute initiative de paix et invitent le gouvernement israélien à en tirer les conséquences immédiates.

    Ils confirment l’utopie d’une paix et invitent à l’intervention militaire sans délai. Celle-ci n’apportera pas la paix mais pourrait générer par la sévérité de l’attaque défensive une trêve plus ou moins longue, seule susceptible d’apporter quelque répit à une population traumatisée.

    Manifestement, le recours ne peut être que militaire et doit réduire à néant les possibilités guerrières palestiniennes.

    Plus de discours et de palabres. L’ennemi veut la guerre. Il l’a commencée ! La réponse ne peut être que militaire !

    Tsahal est désormais le seul recours !

    D.ieu protège Israël et ses soldats !

    Source : Arnold Lagémi

  • Israël porte plainte contre la Syrie et le Liban auprès de l'ONU

    Israël porte plainte contre la Syrie et le Liban auprès de l'ONU
    Par Jean-Bernard Lagrange - Lundi 16 mai 2011 à 14:08
     
    REUTERS

    L'Etat hébreu a déposé une plainte auprès du Conseil de sécurité de l'ONU contre la Syrie et le Liban pour ''violation du droit international'' après les évènements de la Nakba ce dimanche 15 mai.


     
    La délégation israélienne aux Nations-Unies a annoncé ce lundi 16 mai son intention de déposer une plainte auprès du Conseil de sécurité contre la Syrie et le Liban au regard des heurts violents aux frontières du pays qui se sont produits le jour de la Nakba, dimanche 15 mai.
     
    Israël a déclaré qu'il voulait porter plainte contre Damas et Beyrouth pour violation du droit international et violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU à la suite des affrontements entre les forces de défense israéliennes et les manifestants syriens et libanais qui se sont infiltrés sur le territoire hébreu.
     
    Plus tôt, la délégation libanaise aux Nations-Unies avait porté plainte contre Israël après que l'armée libanaise ait affirmé que Tsahal avait tué 10 personnes et blessé 112 autres à Maroun a-Ras lorsque les manifestants ont tenté de passer la frontière.
     
    Des responsables de Beyrouth ont appelé les Nations-Unies à ''dénoncer cet acte de violence et le mépris d'Israël de la souveraineté libanaise ainsi que des résolutions onusiennes''.
     
    Deux manifestants ont été tués dans les heurts près de Majdal Chams sur la frontière syrienne et trois à dix personnes auraient été tuées à Maroun a-Ras à la frontière libanaise.
     
    L'armée libanaise a affirmé qu'elle avait été en état d'alerte maximum et qu'elle était en coordination avec les forces de la FINUL postées au sud-Liban pour ''empêcher l'ennemi de continuer ce cibler les masses et de violer la souveraineté libanaise''.
     
    De leur côté, des sources de Tsahal ont affirmé que les forces de défense israéliennes et l'armée libanaise avaient ouvert le feu pour empêcher les manifestants de traverser la frontière.
     
    Au Liban, les Palestiniens ont déclaré une journée de deuil pour ce lundi après la mort de dix protestataires le jour de la Nakba.
     
    ''Nous devons saluer le courage et la foi de ceux qui ont manifesté hier sur les frontières libanaises et syriennes ainsi qu'au sein de la Palestine contre l'occupation de la Palestine, ceux qui se sont garder la tête haute devant la tyrannie de l'armée ennemie'', a déclaré Hassan Nasrallah, le leader du mouvement terroriste libanais du Hezbollah, exhortant les Palestiniens à ''retourner sur leurs terres'' en Israël et affirmant que cela arriverait bientôt.
     
    ''Des dizaines sont morts en martyrs et des centaines ont été blessés – ils ont hurlé pour que le monde entende leur position déterminée'', a-t-il ajouté.
     
    Hassan Nasrallah a indiqué que les Palestiniens vivant en Syrie et au Liban ne se contenteraient pas d'une ''patrie alternative'' et qu'ils ''consacreraient tout le sang, les âmes et les sacrifices physiques nécessaires'' pour revenir sur leurs terres.
     
    ''Votre message est que vous êtes déterminés à libérer la terre, aussi précieux que seront les sacrifices, et que le destin d'Israël est de disparaitre et aucune initiative, aucun accord ou frontière ne le protègera. Votre message est que votre retour en Palestine est un droit, plus en passe de se réaliser aujourd'hui qu'à aucun autre moment passé'', a-t-il continué.
     
    ''Nous sommes à vos côtés, nous nous réjouissons de votre joie et nous nous complaignons dans la douleur. Nous marcherons ensemble sur le chemin de la résistance afin d'achever la victoire et de libérer toutes les terres et tous les lieux sacrés'', a conclu le leader du groupe terroriste.