galillée

  • Israël: une synagogue vieille de 2.000 ans retrouvée lors de fouilles en Galilée

    Région près de Kfar Hittim en Galilée

     
     
    Le site Tel Rekhsesh est connu des archéologues depuis le début du 20e siècle

    Des archéologues israéliens ont fait une découverte rare en Galilée la semaine dernière, en mettant au jour une synagogue qu'ils disent dater de la fin de l'ère du Second Temple, qui a pris fin en 70 av. J.-C., rapporte le site d'informations israélien Ynet.

    La structure ancienne, qui se trouvait seulement à quelque dix centimètres sous terre, mesure neuf mètres de long et huit mètres de large.

    Une équipe dirigée par le Dr Moti Aviam de l'Institut Kinneret a mené des fouilles pendant six ans à Tel Rekhsesh, un site archéologique que certains croient correspondre à la ville biblique d'Anaharath.

    Dr. Aviam a déclaré à Ynet que c'est la première synagogue du genre à avoir été trouvée dans ce qui était autrefois un espace rurale, contrairement à une autre synagogue trouvée dans ce qui était à l'époque une ancienne ville. Il a précisé que la synagogue a été découverte sur un ancien domaine agricole, où vivaient plusieurs familles juives.

    Selon lui, la synagogue la plus proche était trop loin de la propriété et se trouvait à une distance de marche trop longue pour le jour du chabbat, de sorte que le propriétaire a construit sa propre synagogue.

    Le site Tel Rekhsesh est connu des archéologues depuis le début du 20e siècle, selon Ynet, et des étudiants japonais s'y sont rendus tous les ans au cours de la dernière décennie pour faire des travaux d'excavation.

    Le professeur a expliqué à Ynet que des fragments de poterie trouvés sur le site datent du premier siècle de notre ère, et que l'absence d'os de porc contraste avec le caractère des implantations voisines, non-juives.

    Les bancs qui bordent les murs, semblables à ceux observés dans les synagogues séfarades, apportent la preuve que la structure était une synagogue, a-t-il indiqué.

    Les experts estiment que le domaine agricole a été abandonné après la révolte de Bar Kokhba, qui a détruit le royaume de Juda situé plus au sud, mais a laissé la Galilée relativement en bon état.

    Selon Dr. Aviam, les habitants du domaine auraient fui pour une raison inconnue.

  • Vidéo] Un prédicateur saoudien nie que la Terre tourne autour du Soleil et tente de le démontrer. Une nouvelle « contribution » scientifique

    [Vidéo] Un prédicateur saoudien nie que la Terre tourne autour du Soleil et tente de le démontrer. Une nouvelle « contribution » scientifique de l’Islam


    [Vidéo] Un prédicateur saoudien nie que la Terre tourne autour du Soleil et tente de le démontrer. Une nouvelle « contribution » scientifique de l’Islam
     
     
     
     

    Le cheikh Al-Bandar Khaibari tente de démontrer à un étudiant que la Terre est statique, « sinon les avions n’arriveraient pas à destination ». Voici certainement une nouvelle contribution scientifique de l’Islam, dont certains occidentaux soumis essayent de vanter les mérites…

    L’Islam n’a apporté aucune contribution scientifique à l’Humanité rappelons le.

    L’Islam et le Monde Arabe furent les premiers et les plus grands esclavagistes de tous les temps. Bien plus grand que les européens, contrairement à ce que tentent de faire croire quelques incultes comme Dieudonné…

    Doit-on considérer l’esclavagisme, la traite des blanches et le terrorisme sanglant comme des « apports » à l’Humanité ?

    Selon ce « scientifique », prédicateur saoudien, la Terre ne tourne pas autour du Soleil

    La Terre tourne sur elle-même et autour du Soleil. Cette constatation qui fait l’objet d’un consensus scientifique depuis plusieurs siècles est rejetée par un religieux saoudien, cheikh Al-Bandar Khaibari. Il tente d’en faire la démonstration devant un auditoire, dans une vidéo récente relayée sur le site d’Al-Arabiya (en anglais). Pour lui, la Terre ne peut tout simplement pas tourner sur elle-même.

    Un verre dans les mains, le cheikh explique que la Terre est « stationnaire et ne bouge pas ». Il prend l’exemple d’un avion partant d’Arabie saoudite pour rejoindre la Chine. « Si l’avion restait immobile dans le ciel et que la Terre tournait dans un sens, la Chine finirait par arriver en-dessous de lui. Si la Terre tournait dans l’autre sens, l’avion ne pourrait jamais atteindre la Chine, car la Chine tournerait elle aussi », développe-t-il.

    L’homme sur la Lune, c’est du cinéma

    Toujours selon Al-Arabiya, le cheikh a fait d’autres déclatations selon lesquelles les missions lunaires de la Nasa ont été fabriquées par Hollywood. On attend avec impatience la réponse des scientifiques de l’Agence spatiale européenne et de la Nasa.

    © Christian De lablatinière pour Europe Israël