egypte

  • A bout de force, et à bout de munitions, les organisations terroristes, comme à leur habitude proclame la victoire de la défaite. La population gazaouie manipulée fête la victoire, les chefs l’ont en travers de la gorge…l’Iran aussi…

    Gaza : Fêter la victoire de la défaite, mais derrière tout cela…

    EIF (1)

    A bout de force, et à bout de munitions, les organisations terroristes, comme à leur habitude proclame la victoire de la défaite. La population gazaouie manipulée fête la victoire, les chefs l’ont en travers de la gorge…l’Iran aussi…

    Gazaouis joyeux de la défaite

    Gazaouis joyeux de la défaite

    Les iraniens, furieux du cessez le feu, vont tenter désormais, de torpiller cette « trêve ».

    Rappelez-vous,

    Avant l’opération israélienne pour la défense de ces citoyens contre la barbarie terroriste, en Syrie, l’opposition a fait de grands pas en avant, reconnaissance d’un ambassadeur à Paris, soutien incontestable des Etats-Unis, et autres occidentaux, bref, une catastrophe pour les iraniens.

    Le Hezbollah étant impliqué très largement dans la crise syrienne, ne pouvait en aucun cas assurer la dissuasion. La mission a été donnée à Gaza. L’élimination de l’archi-terroriste Jabari est tombée à Pic.

    Pendant une semaine et demi, les yeux de tous étaient rivés sur l’escalade commanditée par l’Iran et la Syrie, entre les groupes terroristes de la bande de Gaza, et Israël.

    Pendant ce temps en Syrie, les massacres continuaient. Les propos de Khameneï, le guide suprême iranien, et ceux de Nasrallah du Hezbollah, sont quasi passés inaperçus. Et pourtant …

    Les organisations terroristes n’ont d’autre choix que de montrer qu’ils sortent victorieux d’une guerre qu’ils ont perdu et persuadent les gazaouis que la victoire est là et bien là.

    Ils proclament le 22 novembre, comme une journée nationale de la victoire. Tellement joyeux, que des friandises sont distribuées, et les tirs de Kalachnikov fusent en l’air et pas qu’en l’air. Résultat de la fête, un mort et plusieurs blessés par balles.(agence Maan)

    Khaled Meshaal exilé à Doha (Qatar), personna non grata à Gaza, et en conflit ave les iraniens, est sorti de son silence, et entend bien revenir sur le devant de la scène, ce qui exacerbe bien sur Hanyeh et Zahar du Hamas les grands perdants de ce conflit. Il a remercié l’Iran, pour avoir armé et financé les Gazaouis en dépit de divergences dans la crise syrienne.

    La zizanie au sein des frères musulmans égyptien, ne manque pas non plus, « L’Iran, l’Egypte et l’organisation libanaise le Hezbollah sont en mesure d’éliminer ensemble Israël, a estimé un des chefs du parti égyptien Frères musulmans. ». Voir aussi - Les Frères musulmans Egyptiens prêts à envoyer des djihadistes et des armes à Gaza

    Si les chefs des organisations terroristes manipulent leurs populations et leur font croire à une victoire, les responsables l’ont tout de même en travers de la gorge.

    L’Iran qualifie l’opération anti-terroriste israélienne « d’acte d’une agression sauvage contre le peuple accablé palestinien ».

    Donc,

    Le secrétaire général du Hezbollah Hassan Nasrallah a exprimé hier le soutien de son parti aux dirigeants des factions terroristes et a appelé les pays arabes à ouvrir leurs frontières et à envoyer des armes aux « habitants » de l’enclave pour qu’ils puissent se défendre.

    Comme en Syrie, la guerre Chiite-sunnite, va prendre de l’ampleur dans la bande de Gaza. La visite de l’émir du Qatar, puis du premier ministre égyptien, a laissé un goût très amer aux iraniens.

    Et Khameneï d’être inquiet….

    Propos relevés par .ncr

    Voici ce qu’il déclare.. La Syrie est le maillon qui relie la résistance dans la région et la répression est naturelle.

    Khamenei redoute de voir l’Armée syrienne libre armée, le guide suprême des mollahs, a souligné une fois de plus l’importance de la Syrie dans la politique d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme du régime.

    ll n’a pas caché qu’il redoutait que l’ASL et les opposants syriens puissent recevoir des armes. Il a reconnu que la chute de Bachar Assad bouleversera le front régional et stratégique de défense du régime des mollahs. Il a assuré que l’on veut « détruire la Syrie qui est le maillon reliant la chaine de la résistance dans la région voisine du régime sioniste usurpateur ».

    Redoutant l’avancée de l’ASL, il a déclaré : « Pour résoudre la crise syrienne, il faut empêcher l’envoi d’armes dans ce pays. »

    C’est avec une insolence absolue qu’il a jugé naturelle la répression sanglante de la population sans défense de Syrie, estimant que « comme dans tout pays qui voit des opposants étrangers s’armer, il est naturel que le pouvoir en place réagissent contre eux. »

    Khamenei qui dirige le massacre de la population syrienne perpétré par ses pasdaran et agents en civil, et qui joue le parrain du dictateur Assad, a ajouté : « Si les opposants en Syrie abandonnent les armes, il sera alors possible de demander au gouvernement de les entendre et de leur permettre de faire connaitre leur position. » (Télévision du régime, 19 novembre)

    Le 18 novembre également, Salehi, le ministre des Affaires étrangères des mollahs, a estimé dans des menaces stupides à demi couvertes que « l’envoi d’armes au mouvement du peuple syrien « réduira à néant la stabilité de la région et augmentera les risques de terrorisme ».

    Dimanche 18 novembre, réagissant à la réunion de Doha et aux progrès de la coalition des forces de la résistance syrienne et de l’ASL, le régime des mollahs a rassemblé un groupe de ses mercenaires à Téhéran pour trouver un moyen d’empêcher la chute d’Assad.

    Le pouvoir terroriste en Iran qui tue sans distinction chaque jour hommes, femmes, enfants et vieillards sans défense en Syrie, a osé intituler cette réunion « non à la violence, oui à démocratie », réunion dénoncée par l’ensemble des pays de la région.

    L’Iran a bien compris, qu’en tentant d’empêtrer Israël pour faire diversion sur le dossier syrien, cela lui permettait de tenter de consolider ses positions en Syrie au moins pendant une semaine et demie.

    Le but de l’Iran « vietnamiser » l’ennemi « sioniste » pour réduire sa liberté d’action dans le conflit régional qui reste inéluctable.

    Les occidentaux qui cette fois semblent avoir compris la manœuvre, au risque de se faire passer pour des soutiens actifs du Hamas, ont rendu l’Iran responsable de son rôle nuisible dans la région.

    Le Qatar et autres, en première ligne dans la fourniture des armes aux rebelles syriens et aujourd’hui financiers privilégiés auprès du ‘Hamas, obligent les iraniens à intervenir, quitte à leur faire des erreurs, et à cafouiller comme on l’a vu ces derniers temps. C’est là que Meshaal ressort à point nommé.

    La Syrie et Gaza, théatres d’une guerre fratricide entre les frères ennemis chittes et sunites où les populations civiles syriennes et gazaouis sont les dernières des préoccupations.

    Coup foireux à Gaza, prochaine carte, la Jordanie ? (Lire la Jordanie – prochaine terre de Jihad)

    Rédaction israel-flash



    Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2012/11/gaza-feter-la-victoire-de-la-defaite-mais-derriere-tout-cela/#ixzz2Cxbe74af

  • Israël reste donc le seul pays au monde à accepter d'être bombardé par des milliers de roquettes sans réagir de manière concrète.

    Trêve à Gaza : une fois de plus le Hamas s'en tire à bon compte

    Il y a 2 heures - Juif.org
     
     
     

    Un responsable arabe a déclaré mercredi que l'Egypte avait négocié une trêve entre Israël et le groupe terroriste islamiste Hamas. Les terroristes arabes de la bande de Gaza ont tiré près de 80 roquettes et obus de mortier sur le sud d'Israël au cours des deux derniers jours, blessant cinq personnes. Au moins quatre terroristes arabes ont été tués dans des frappes de la force aérienne israélienne.

    "Les contacts initiés par le Caire ont abouti a une promesse verbale du Hamas de calmer la situation, et Israël a dit qu'il était à l'écoute du calme sur le terrain, et s'abstiendrait d'attaquer à moins que de nouveaux tirs de roquettes viennent de Gaza," a déclaré le responsable, proche des pourparlers.

    Au moment de l'écriture de cet article, une roquette a été tirée au cours des dernières heures. Le système de défense anti-missile Dôme de Fer a intercepté la roquette Grad qui se dirigeait vers Ashkelon.

    Les égyptiens ont joué un rôle auparavant dans la mise en place de cessez-le-feu, plus récemment, au mois de mars, où une délégation du Hamas s'était rendue au Caire pour des entretiens avec des responsables égyptiens sur les moyens de mettre fin aux violences qui avait éclatées après que Tsahal ait éliminé Zuhair al-Qeisi, commandant en chef des 'comités de résistance populaire" (CRP), un des groupes terroristes islamistes de la bande de Gaza.

    Toutefois, le CRP a annoncé mercredi qu'aucun accord de trêve n'avait été atteint, selon l'agence de presse Maan. Un porte-parole du groupe a déclaré que le CRP allait continuer à répondre aux attaques israéliennes.

    Par ailleurs, lors d'une visite de la bande de Gaza, l'envoyé spécial des Nations Unies, Robert Serry, a appelé au calme dans la région. Serry a déclaré qu'il "déplore profondément l'escalade de la violence entre Israël et la bande de Gaza." Il a en outre appelé les deux parties à faire preuve d'un "maximum de retenue", et au retour du calme dans la région.

    Et en effet, une fois de plus, alors que les terroristes arabes tirent près de 100 roquettes sur les populations du sud d'Israël, l'état juif a fait preuve d'un maximum de retenue, n'éliminant de manières très précises que quelques terroristes en pleine action. Ce n'est évidemment pas l'élimination de quelques terroristes musulmans fanatiques qui règlera le problème qui touche quotidiennement le sud d'Israël, mais bien l'élimination de tous les chefs de ces groupes terroristes, de leur infrastructure, et de leurs sponsors. Mais ça, il semble qu'Israël ne soit pas prêt à le faire, pour d'obscures raisons diplomatiques probablement.

    Israël reste donc le seul pays au monde à accepter d'être bombardé par des milliers de roquettes sans réagir de manière concrète. Nos enfants continueront donc à devoir se cacher, s'abriter, s'enterrer pour ne pas mourir sous le feu de fous d'Allah !

  • Cassus belli : un hélicoptère égyptien viole l’espace aérien d’Israël

    Cassus belli : un hélicoptère égyptien viole l’espace aérien d’Israël

    Rédigé par JSS le Nov 7th, 2011  

     
    Dimanche dernier, un hélicoptère égyptien est entré dans l’espace aérien israélien sans autorisation, refusant de partir pendant 25 minutes. L’incident, le cassus belli plus exactement, est survenu à 17 heures quand un hélicoptère MI-8 a franchi la frontière Israël-Egypte près d’Eilat, et a continué à survoler le Néguev. Quatre chasseurs israéliens F-16 ont été autorisés à décoller de la base d’Ovda. Ils ont tenté de joindre le pilote égyptien par radio qui a refusé de répondre aux injonctions de l’armée de défense d’Israël.

    Un F16 Israélien sur la base d'Ovda

    Puis, les choses sérieuses ont commencé. L’Israel Air Force a tiré des coups de semonce pour faire comprendre la situation. Point trop n’en fallait : l’Egyptien a repris la direction du Sinaï.”Le pilote volait à basse altitude, et n’a pas répondu à la radio», a déclaré un officiel de l’Air Force à JSSNews, ajoutant que “les raisons de son survol d’Israël ne sont pas claires. Nous examinons à l’heure actuelle toutes les possibilités. Il est probable qu’il s’agisse d’une mission de renseignements. Plus c’est gros, plus cela passe en général. Mais il est aussi probable qu’il s’agisse aussi d’une erreur involontaire doublée d’un problème de radio.”

     

    Cependant “nous mesurons bien toute la gravité d’un pareil évènement et nous notons que c’est la première fois depuis plusieurs décennies qui nous vivons une telle situation.” Il faut désormais s’attendre à tout depuis la prise de pouvoir des Islamistes en Egypte.

    Jonathan-Simon Sellem – JSSNews
  • Plusieurs armées en état d’alerte

    Plusieurs armées en état d’alerte

    [Dimanche 16/10/2011 19:58]

    Tsahal est en état d’alerte, mais aussi les armées américaine, égyptienne et saoudienne. Les Etats-Unis vont procéder lundi à des manœuvres dans la région. Il s’agit d’un entraînement de l’armée de l’air, plus précisément de la vingt-deuxième escadrille de transport, qui emploie les avions de type C-5 Galaxy, et dont une partie doit atterrir en Israël et une autre en Arabie, avec des unités de logistique, des forces et du matériel américain. De plus, le porte-avion USS John C. Stennis a été rapproché de la mer méditerranée.

    Pour les renseignements américains, qui ont fait part dimanche de leurs inquiétudes, l’opération destinée à ramener Guilad Shalit en Israël pourrait s’accompagner de nombreuses tentatives d’attentats au Moyen Orient en général, mais aussi à Gaza. La surveillance a été renforcée autour des ambassades américaines et d’instances israéliennes, aussi bien en Israël qu’à l’étranger.

    En ce qui concerne l’élimination de l’ambassadeur saoudien au Café Milano de Washington, elle a été commanditée par deux membres importants du régime de Téhéran, le général Kassam Solimani, commandant des brigades El-Qods, et M. Khamenei, fils du guide iranien. Outre l’attentat contre le diplomate saoudien, les deux responsables prévoyaient l’explosion des ambassades d’Israël et d’Arabie aux Etats-Unis. Une confrontation militaire limitée, voulue par le régime totalitaire, pourrait enrayer la propagation de la révolution sur le sol iranien en provenance de Syrie, et détourner l’attention internationale du programme nucléaire iranien.

  • Quand Paris condamne Israël mais laisse brûler les églises d’Egypte…

    Quand Paris condamne Israël mais laisse brûler les églises d’Egypte…

    Il y a quelques jours, lorsque qu’une bande d’écervelés israéliens a fait honte à tout Israël en brûlant une mosquée dans le nord du pays (en représailles à l’assassinat d’un père juif et de son bébé par des musulmans), les condamnations intérieures étaient vives. Aussi bien le Président Shimon Peres, que le Premier Ministre B.Netanyahu ou que le Ministre des Affaires Étrangères Lieberman, tous, avaient condamné cet incendie avec la plus grande fermeté. Mais ce qui était alors une affaire “intérieure” avait de nouveau dépassé les frontières : la France et le Quai d’Orsay s’étaient alors ingérés dans les affaires israéliennes pour “condamner vivement” l’attaque de la mosquée de Tuba Zangariva.

    Sur la page Facebook de l’ambassade de France en Israël, une longue discussion s’était alors engagée entre plusieurs jeunes maghrébins et moi-même. La raison : je venais de poster plusieurs commentaires :

    - Bonjour et merci pour votre condamnation. Par contre, il m’est impossible de trouver le lien vers une condamnation de la France face aux multiples attaques des églises coptes par des Islamistes en Égypte.
    - Bonjour et bravo pour cette importante condamnation de ce geste horrible. Je n’arrive malheureusement pas à retrouver les condamnations de la France pour les autodafés des livres sacrés juifs en Égypte. Est-ce normal ?
    - Condamnation importante. Malheureusement, il m’est impossible de trouver la condamnation française pour les églises détruites en Irak, soit par les alliés, soit par les Irakiens eux-même. Pourriez-vous m’indiquer où elles se trouvent ?
    - Bonjour, impossible de trouver la moindre condamnation concernant la manière dont les autorités chinoises interdisent aux Musulmans Ouighours de pratiquer leur culte librement.
    - Bonjour, impossible de trouver la moindre condamnation concernant la manière dont les autorités russes interdisent aux Musulmans tchètchènes de pratiquer leur culte librement.
    - Bonjour, impossible de trouver la moindre condamnation concernant la manière dont les autorité saoudiennes ou émiratis interdisent aux non-musulmans de pratiquer leur culte librement.

    Vous l’aurez compris, . Il ne fait pas bon trop en demander. Mais têtu comme je suis, j’ai donc re-poster des commentaires identiques une seconde fois. Effacés de nouveau. Puis encore une troisième fois. Effacé de nouveau ce matin.

     Peut-être que suite aux événements d’aujourd’hui en Égypte, la France va enfin réagir, non ? Ne serait-il pas temps que le Quai d’Orsay apprenne à reconnaitre les priorités ? Quand une mosquée brûle en Israël, le gouvernement fait tout ce qui est en son pouvoir pour arrêter les coupables. Quand une église brûle en Égypte, le gouvernement ferme les yeux. Qui faut-il condamner, celui qui va faire quelque chose ou celui qui fait semblant de ne rien voir ? Peut-être qu’en condamnant Israël, alors qu’Israël se prépare déjà à agir, la France espère pouvoir dire : “vous voyez, on a condamné, ils ont agi…” Pitoyable diplomatie française…

    Pitoyable non-seulement pour son anti-israélisme… Mais aussi pour son non-humanisme. Condamner les attaques contre les Coptes n’est pas un geste “anti-égyptien” ou “anti-musulman”, c’est simplement reconnaitre qu’une minorité est en voie de disparition. Tout comme ces centaines de milliers de Juifs qui ont été chassés des pays arabes ces 50 dernières années, les chrétiens d’Égypte, qui ont toujours vécu dans la région, s’enfuient aujourd’hui massivement en exil.

    Ceux qui restent se battent contre un pouvoir qui se durcit. La révolution tant soutenue par la France a apporté avec elle son lot d’islamistes “non-modérés” qui veut transformer l’Égypte en une terre 100% islamique. Comme le Hamas souhaite le faire avec Israël en jetant les Juifs à la mer.

    Hier, des affrontements ont également eu lieu entre Chrétiens et Musulmans sur un pont du Caire, où des centaines de personnes se sont affrontées armées de bâtons. On parle de 24 morts, plus de 200 blessés. Seulement 40 personnes interpelées. Si seulement la communauté internationale et la France prenaient les choses au sérieux ! Si seulement la France avait su condamner à temps ce qui était si prévisible. Si seulement la France comprenait que les Chrétiens d’Orient survivent si difficilement dans tout le Proche-Orient (excepté en Israël), qu’ils n’ont plus rien à craindre à se révolter contre un pouvoir qui n’hésitera pas à les supprimer. Ce n’est pourtant pas compliqué ! Si la France n’était pas au courant de ces évènements, les responsables de la page Facebook de l’ambassade d’Israël en France, eux, le savaient puisqu’ils ont effacé à plusieurs reprises mes commentaires !

    Il est temps que la diplomatie française arrête de mettre sa tête sous le sable. Faire l’autruche ne règlera rien. Vous pourrez condamner Israël autant que vous le voudrez… Mais cela n’empêchera pas les minorités de vivre en paix au sein de l’État Juif. Par contre, à ne pas condamner les actes abominables commis contre les minorités non-musulmanes des pays islamiques, vous mettez sérieusement en danger tout l’avenir de ces populations.

    Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

  • Silence, les musulmans assassinent les chrétiens d'Egypte Selon certaines sources, des colons islamiques menaceraient les journalistes francophones en cas de prise de position trop pro-Israël, cela aussi ne m’étonne pas

     

    Silence, les musulmans assassinent les chrétiens d'Egypte

     
    De violents affrontements ont opposé les Coptes d'Egypte et les forces de l'ordre égyptien faisant 24 morts au sein des civils chrétiens. On ne connait pas encore la raison de ces heurts mais une chose est sure, les médias en France passent quasiment sous silence ces meurtres. Si des juifs subissaient cela, on ne serait pas surpris du silence des médias mais je suis assez surpris que lorsque ce sont des chrétiens... Je lis avec beaucoup d’intérêt chaque média en France et j'ai la conviction qu’un vent islamique ravage l'Europe! Aurait-il déjà colonisé l'Europe? Selon certaines sources, des colons islamiques menaceraient les journalistes francophones en cas de prise de position trop pro-Israël, cela aussi ne m’étonne pas.