declaration

  • Première déclaration commune des familles des adolescents enlevés par des terroristes

    Première déclaration commune des familles des adolescents

    Première déclaration commune des familles des adolescents - © Juif.org

    Les parents des adolescents kidnappés Naftali Frenkel (16 ans), Gilad Shaar (16 ans) et Eyal Yifrah (19 ans) ont fait une déclaration commune à la presse mardi, après une première réunion des trois familles des garçons enlevés par des terroristes arabes jeudi soir.

    "Nous sommes réunis aujourd'hui pour la première fois, les Yifrah, les parents d'Eyal, les Shaar, les parents de Gilad et les Frenkel, les parents de Naftali," ont dit les familles dans une déclaration commune. "La réunion a été très significative et importante pour nous, nous avons rencontré de bonnes personnes ici, et nous sommes confiants dans la force du Créateur de l'Univers (pour retourner nos enfants à la maison)."

    "Nous voulons donner notre soutien aux forces de sécurité, qui travaillent jour et nuit pour retrouver les garçons, les décideurs, et le premier ministre, qui est en contact constant avec nous," ont-ils continué. "Nous prions que nos soldats soient en sécurité et ramènent nos garçons sains et saufs, et nous sommes reconnaissant envers tous ceux qui sont impliqués dans ce formidable effort."

    "Nous ressentons comme une énorme câlin du peuple d'Israël, qui nous accompagne à chaque heure, cela nous renforce beaucoup," ont-ils conclu. "S'il vous plait, continuez de prier et de faire de bonnes actions."

    "Pour Naftali, Gilad et Eyal : nous vous aimons et vous nous manquez. Soyez forts."

    Plus tôt mardi, les familles ont tenu une réunion conjointe à la maison de la famille Frenkel à Nof Ayalon pour la première fois depuis l'enlèvement. Les Frenkel sont citoyens israéliens et américains.

    Plusieurs députés, autorités religieuses et membres du public ont afflué vers les maisons des familles depuis que la nouvelle de l'enlèvement a éclaté vendredi pour réconforter les familles, mais lors de cette réunion, les familles se sont réunies seules pendant plus d'une heure, selon les observateurs.

    "Nous allons rester forts ensemble," a déclaré une des familles à la presse, juste avant le début de la réunion.

  • Imaginez le scandale si un diplmate israélien avait déclaré ; « L »autorité palestineinne doit disparaître », Que se passerait-il ?

    Scandale Brésil – Ambassadeur palestinien – « Israël doit disparaÎtre » !

    Ap Bresil

    Imaginez le scandale si un diplmate israélien avait déclaré ; « L »autorité palestineinne doit disparaître », Que se passerait-il ?

     

    Vendredi, le représentant palestinien au Brésil Alzeben Ibrahim a déclaré devant un groupe d’étudiants universitaires « Israël doit disparaître »

    Il rajoute pour enfoncer le clou et pour ne laisser aucun doute quand à ce qu’il voulait dire il rajoute : »Et ce n’est pas l’Ambassadeur d’Iran ou Ahmadinejdad qui vous parle »

    Il est évident que lorsque se tienne en marge de l’Onu des conférences très courues comme celle de Téhéran et comme nous le dit Khaled Abu Toameh, 70 nations et dirigeants de la planète y participent on doute sur un effet d’annonce de la part de ce représentant.’NDLR .

     

    Il ne parlait pas du retrait d’Israël de la Judée-Samarie, mais bien comme un Israël rayé de la carte comme Ahmadinejad le prêche.

    L’auteur de l’article est un chroniqueur très lu au brésil et publie dans le plus grand magazine au brésil.

    En portugais veja.abril via erlderofziyon

    D’ailleurs nous vous prposons de lire cet article très interessant des rapports entre le Brésil et l’Autorité palestinienne.

    Déclaration unilatérale : un plan conçu depuis 2005, avec l’appui de Lula, puis de la France, pour faire dérailler le processus de paix américain. ICI

    Copyright © Israël Flash