blogeur

  • Liberte en Iran : un blogeur mort en prison !

    Liberte en Iran : un blogeur mort en prison !

     

    Le monde a appris en fin de semaine l'histoire du blogeur qui s'est oppose au pouvoir en place a Teheran, Star Vashti, qui a ete arrete suite a ses critiques sur la politique iranienne. Il s'est plaint de la maltraitance qu'il subissait de la part des enqueteurs, et a ete rendu mort a sa famille. Pour l'heure l'accusation de Teheran reconnait : il est mort alors qu'il etait aux arrets, nous avons trouve des traces de coups sur son corps.

     

    הבלוגר סטאר בהשטי.

     

    L'accusation en Iran a reconnu mardi que suite a un controle, il semblerait que le blogeur oppose au pouvoir en place, Star Vashti, dont le corps a ete remis la semaine derniere a sa famille, est bien mort alors qu'il etait aux arrets, et que des traces de coups ont ete retrouves sur son corps. C'est le premier aveu de l'Iran concernant Vashti, qui est devenu depuis un veritable symbole pour les opposants au pouvoir, apres sa mort causee par la violence des autorites.

     

    L'accusation a declare ques des blessures ont ete trouvees a cinq endroits differents du corps de Vashti. Une lettre ecrite par Vashti aurait aussi retrouve, dans laquelle il se plaint de la maltraitance subit de la part des enqueteurs. Ses elements ont ete fournis par l'agence de presse iranienne officielle 'Maher'.

     

    Vashti, age de 36 ans, avait ete arrete a son domicile de Teheran le 28 octobre, et son corps a ete remis a sa famille mercredi dernier. L'organisation des droits de l'homme 'Amnesty internationale' a declare "craindre que Vashti soit mort suite a des tortures subies dans la cellule ou il etait aux arrets, apres qu'il se soit plaint de maltraitance".

     

    Vashti n'etait pas tres connu dans le pays, qui controle de tres pres les medias, et ou les blogs sont devenus des medias importants pour ceux qui critiquent le pouvoir, malgre les risques inherents a leur gestion. Un jour avant son arrestation, Vashti avait pretendu avoir recu des menaces : "ils m'ont envoye un message ou il etait ecrit 'dis a ta mere que bientot elle sera en noir parce que tu ne fermes pas ta grande gueule'", ont revele les gens d'Amnesty.

     

    Ces dernieres annees des dizaines de blogeurs et de journalistes ont ete arretes par le pouvoir des ayatollahs. Les operations d'arrestations contre les opposants au pouvoir ont commence apres le mouvement de protestation de 2009 suite a la reelection de Mahmoud Ahmadinejad. Les autorites iraniennes ont reconnu que trois personnes arretees suite au soulevement sont mortes aux arrets.

     

    Traduit de l'hebreu par David Goldstein pour Haabir-haisraeli.