alerte

  • Alerte info : Déclaration de guerre de l’Iran et la Syrie contre Israel ?

    Alerte info : Déclaration de guerre de l’Iran et la Syrie contre Israel ?

     

     

     

    iran juifs

    Selon les représentants de la Syrie et du  monde arabe, le Président Bashar El Assad  a annoncé que l’Iran  doit déplacer les armes chimiques au Liban aujourd’hui à 19 heures.

    Si cette information s’avère véridique, il s’agit d’une déclaration de guerre de l’Iran contre Israël. Nous n’avons pas de confirmations officielle, mais cette information a l’air sérieuse vu que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré à Avi Dichter cet après midi (le ministre adjoint de la défense) pour divers rapports, dont les  sujets concernaient les armes chimiques en  Syrie.

    De plus des batterie pour le Dome de Fer ont été placée dans le nord du pays aujourd’hui, de nombreux signes qui montrent une tension palpable à la frontiere entre le Liban et Israel.

    Des que nous avons d’autres renseignements, nous n’hésiteront pas à vous les transmettre, suivez nos mises ajour en rafraichissant la page (F5) .

    MISE A JOUR : 27/01 – 17:13 

    Selon le site palestinien Maans, plusieurs signes montrent que l’emprise de la Syrie sur ses armes chimiques pour combattre les rebelles armés pourrait déclencher les frappes militaires israéliennes, selon le vice-Premier ministre israélien.

    Silvan Shalom a confirmé sur un rapport des médias que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a convoqué la semaine dernière les chefs de la sécurité pour discuter de la guerre civile en Syrie et de l’état de son arsenal chimique suspect.

    La Syrie dispose de stocks d’armes chimiques de guerre dans quatre sites. La Syrie est évasif quant à savoir si elle a de telles armes, mais elle a confirmé qu’ils étaient sécurisés et qu’il serai utilisé uniquement pour repousser une attaque étrangère.

    La rencontre de ce mercredi n’avait pas été annoncée publiquement et a été considéré comme inhabituel et exceptionnelle, vu que le gouvernement n’est pas encore formé depuis les votes des élections législatives en Israël ou  Netanyahu a remporté de justesse.

    Le Hezbollah au Liban avec les rebelles luttent contre les forces du président syrien Bachar Assad et cherchent à se procurer des armes chimiques de la Syrie, a déclaré la Radio Shalom de l’armée israélienne: «Cela changerait radicalement les capacités de ces organisations terroristes. »

    Ce type d’évolution pourrait faire allusion à une intervention militaire pour laquelle les généraux israéliens ont déclaré que les plans ont été préparés.

    «Le concept, en principe, c’est que ce transfert d’armes chimiques ne doit pas arriver », a dit Shalom. « Au moment où nous commençons à comprendre qu’une telle chose est susceptible de se produire, nous aurons à prendre des décisions. »

    S’adressant à son cabinet dimanche, Netanyahu a déclaré qu’il avait l’intention de mettre sur pied un gouvernement le plus large et le plus stable possible afin, tout d’abord, de répondre aux menaces de sécurité importantes qui font face à l’Etat d’Israël. »

    « A l’est, au nord et au sud, le territoire est en effervescence et nous devons être préparés à tous les situations possibles», a dit Netanyahu, en référence apparente à l’Iran, la Syrie et l’Egypte.

    Téhéran, qui fait parmi des quelques alliés d’Assad  a menacé les forces militaires israéliennes sur son programme nucléaire, et a déclaré samedi qu’il jugerait toute attaque contre la Syrie une attaque sur l’Iran.

    Interrogé sur la radio de l’armée, le Ministre de la défense civile Avi Dichter a déclaré que la Syrie était sur le point de s’effondrer. Dichter a déclaré: «Je suppose que quand les choses se présenteront comme un danger pour nous, l’Etat d’Israël va le savoir.»

    MISE A JOUR : 27/01 à 18:55

    Selon le site israélien Rechet Tv : איום הנשק הכימי בסוריה: נתניהו מכנס דיונים

    Ce matin, le premier ministre a averti qu’Israël doit se préparer à d’éventuelles menaces de la direction du régime d’Assad. « La Syrie, qui est de plus en plus en situation de faiblesse possede une arme mortelle et nous devons être préparés, de façon fort et déterminée contre toute menace possible,» a dit Netanyahu lors de la réunion du cabinet.

    La préoccupation principale est que la fuite des armes chimiques et des missiles à longue portée mais aussi des armes anti-aériennes arrivent aux mains de l’organisation de Nasrallah.

    Le Bureau du Porte-parole de Tsahal a confirmé l’installation du dome de fer à Haifa :  « le Dôme de fer a été placé ainsi que plusieurs batteries à divers endroits à travers le pays ces jours-ci, dans le cadre d’une opération dans le nord.  »

    Source : © Alyaexpress-News
  • Attentats dans le Sud : Israël en état d'alerte maximum

    Attentats dans le Sud : Israël en état d'alerte maximum
    Par Isabelle Kersimon - Jeudi 18 août 2011 à 13:55

    Israël est en état d'urgence depuis le début des attentats qui frappent le Sud du pays.

     
    Un peu après midi, l’autobus Egged n° 392 qui relie Beersheva à Eilat par l’autoroute 12 a été la cible de tirs à l’arme automatique, à 28 kilomètres au nord d’Eilat, près de la jonction d’Ein Netafim. Suivant les consignes de sécurité, le chauffeur de l’autobus a poursuivi sa route jusqu’au point de contrôle de Netafim, qui surplombe la ville balnéaire. Les terroristes qui ont ouvert le feu étaient au nombre de deux ou trois. Sept personnes ont été blessées, donc cinq sérieusement et deux légèrement.
    Les forces de sécurité, ainsi que des équipes du Magen David des services de secours Adom, ont été immédiatement dépêchées sur les lieux. Les blessés ont été évacués en urgence vers le centre médical Yoseftal à Eilat, puis transférés à l’hôpital Soroka de Beersheva. Une vingtaine de personnes sont sous le choc.
    Environ cinquante minutes plus tard, une seconde attaque a été signalée, cette fois contre un véhicule privé qui a été pris pour cible par des tireurs. Les cinq passagers de la voiture, mortellement blessés, seraient dans un état critique. Les forces de sécurité arrivées sur place ont échangé des tirs avec les terroristes.
     
    Un troisième incident a été signalé à environ 13 heures. Des tirs de mortier ont ciblé des véhicules des Forces de Défense israéliennes, près de la frontière égyptienne.
    Face à cette vague d’attentats dans le Sud d’Israël, par mesure de prévention plusieurs barrages de police ont été érigés autour de la ville de Beersheva, où une explosion a également été entendue.
    L'état d'alerte maximum a été décrété dans tout le Sud du pays, y compris à Beershéva, Ashkélon et Ashdod. Les routes menant vers le Sud sont passées sous la responsabilité de Tsahal. Les routes 12 et 90 ont été fermées à la circulation. Les habitants de la région d'Eilat doivent faire preuve d'extrême vigilance et il est conseillé de ne pas sortir sauf en cas d'urgence.
    Par ailleurs, un porte-parole de Tsahal a indiqué que des civils, mais aussi des militaires figurent parmi les victimes de ces trois attentats terroristes.
    Le dernier bilan de ces trois attaques serait de 15 blessés dont 5 dans un état critique selon un dernier bilan provisoire. Le bilan risque malheureusement d'évoluer, selon des sources médicales. Plusieurs blessés sont transportés par hélicoptère dans des hôpitaux du centre du pays. D'autres blessés sont encore en chemin. Un terroriste a également été tué, selon le porte-parole de Tsahal.
    Le chef d'état major le lieutenant général Benny Gantz, ainsi que et chef du Commandement central major-général Tal Russo sont en route pour Eilat.
    Les forces de sécurité ont fermé toutes les entrées d'Eilat et prospectent actuellement la zone, à la recherche de trois suspects. Les avions de Tsahal aident à la recherche, ainsi que de vastes forces de l'Unité de lutte contre le terrorisme.
    Il y a donc une importante présence des forces de sécurité dans la région d’Eilat. La police a ordonné un déploiement d'urgence dans la région, et une salle d’urgence a été mise en place à l'Hôpital Yoseftal, qui fait état d’un grand nombre de blessés.
    Lors d’une consultation avec les responsables de Tsahal, le ministre de la Défense Ehoud Barack a estimé que les terroristes responsables des attaques contre des cibles civiles en Israël sont venus de Gaza.