al-qaeda

  • Un terroriste lié à Al-Qaeda abattu par Tsahal

    Un terroriste lié à Al-Qaeda abattu par Tsahal
    - Dimanche 14 octobre 2012

    Le chef de file de Taouhid et Djihad, un groupe salafiste palestinien, et un second terroiste ont trouvé la mort dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un raid aérien israélien dans la bande de Gaza.

    Quelques heures plus tard, un second raid israélien sur Gaza a tué un troisième Palestinien et en a blessé un autre, a-t-on appris de source médicale. L'armée israélienne a déclaré que les deux hommes s'apprêtaient à tirer des roquettes sur Israël.
    Le Hamas, le groupe islamiste qui gouverne la bande de Gaza depuis 2007, a précisé que le dirigeant tué lors du premier raid était Hisham Saidani, également connu sous le nom d'Abou al Walid al Makdissi, le chef de Taouhid et Djihad.
    L'armée israélienne a confirmé son identité. Elle a également déclaré dans un communiqué que les deux hommes appartenaient au Conseil de l'Achoura des moudjahidine, présenté comme un groupe "djihadiste" basé à Gaza.
    Selon les militaires israéliens, Saedni préparait dernièrement un attentat dans le désert égyptien du Sinaï.
    Taouhid et Djihad, qui rivalise avec le Hamas à Gaza, a les mêmes racines idéologiques qu'Al Qaïda, et, selon plusieurs sources, Hicham al Saedni avait rejoint le réseau islamiste, dont Oussama ben Laden était alors la figure dominante, au début de l'invasion américaine en Irak, en 2003.
    Le Conseil de la choura des moujahidines est par ailleurs responsable d’une série d’attentats terroristes, y compris celui du 27 Janvier 2009, où un engin explosif avait été détonné au passage d’une patrouille de Tsahal, tuant un sous-officier de Tsahal et blessant grièvement un officier.
     
    Au fil des années, Saidani a été responsable de multiples activités terroristes dans la bande de Gaza, y compris des tirs de roquettes et la mise en place de dispositifs explosifs.
     
    Des militants revendiqués de Taouhid et Djihad, dont le nom lie les concepts islamiques d'unicité de Dieu et de guerre sainte, ont été condamnés en septembre par les autorités militaires liées au Hamas pour l'enlèvement et le meurtre en 2011 de Vittorio Arrigoni, militant italien de la cause palestinienne.
    Saidani a été interrogé et emprisonné par le Hamas en raison de son affiliation avec le Jihad Mondial, mais a été libéré en août 2012, en dépit des preuves fournies par le Hamas de son implication dans des activités terroristes.
     
    Plusieurs groupes islamistes sont apparus à Gaza au cours des dernières années et revendiquent un "djihad mondial", contrairement au Hamas, qu'ils accusent de ne pas mettre en oeuvre la loi islamique.