Web - Page 5

  • Hommage aux victimes juives de ce weekend

    Bonjour à toutes et tous
    Hommage aux victimes de ce weekend
    Il y a le jour… il y a la nuit…
    Il y a l’amour qui dans chaque cœur fleurit
    Il y a la vie … il y a la mort…..
    Ce weekend devait être un jour de vie,
    Un jour d’amour un jour comme il
    Devrait en être ainsi toujours…….
    Mais la cruauté humaine a frappé tuant
    Des parents sous les yeux de leurs enfants,
    Tuant hommes et femmes à plusieurs reprises
    Enlevant la vie à la guise d’un dirigeant dément
    Qui se prend pour un « grand » avec le sang
    Des innocents qui coulent sur ces mains ….
    Hier des parents souriaient
    Ils parlaient de demain avec leurs enfants
    Et leurs tenaient la main…en pensant aux meilleurs lendemains
    Hier.. C’était hier et tout s’est arrêté juste là.. là au bord du chemin Ils ne verront plus de demain
    Laissant enfants et familles avec leurs chagrins tout cela
    A cause de « cretins » qui préfèrent donner la mort
    Sans scrupules, sans regrets des animaux qui n’ont rien d’humain
    Alors aujourd’hui si il y a le jour.. il y aura la nuit…
    S’il y a l’amour ne sombrons pas dans l’oubli
    Ayons foi en la vie qui est si courte
    Et disons a ceux que nous aimons que nous serons
    Toujours la pour les aimer… les protéger …
    Car demain …. Quel sera notre destin
    Golda Meir a dit un jour les mots suivants :
    « Nous n’aurons la paix avec les arabes que lorsqu’ils
    Aimeront plus leurs enfants qu’ils ne nous détestent »

    (Charly 05/10/2015)

     
    Photo de Salomon Charly.

     

  • Aujourd’hui dire shabbat shalom me fait réfléchir

    Aujourd’hui dire shabbat shalom me fait réfléchir
    Définitions Shalom est un mot qu'on rend le plus souvent en français par paix. Il peut s'agir de la paix entre deux individus ou entités, ou à la paix intérieure, le calme, la sûreté d'un individu. ...

    Shabbat shalom…. Shalom pour qui ? … shalom pourquoi ?
    Hier soir une famille a été de nouveau touchée par un attentat…...
    Hier soir, des meurtriers sanguinaires ont pris la vie
    à une mère et un père, laissant leurs jeunes enfants orphelins.
    Un père et une mère sont morts assassinés par ces rats que le
    Monde appelle « palestiniens »… Comble de tout ce monde
    De plus en plus antisémites a laissé monter à l’Onu le drapeau d’un peuple
    N’existant même pas.. Le drapeau de trop car le drapeau de la honte,
    Le drapeau couvert de sang juif.. Pendant que bibi demandait un retour
    A la négociation aux dirigeants terroristes « palestiniens » pendant que bibi
    Tendait la main. ces chiens en guises d’apaisement tuaient deux des nôtres
    Voilà le visage de l’ONU approuver le meurtre de juifs en plaçant un chiffon sur
    Un mat
    Apres ce drame laissant des enfants seuls le ministre israélien de l’Education Naftali Bennett dans un communiqué a déclaré au sujet de ce peuple fantôme
    « Un peuple dont les dirigeants soutiennent le meurtre n’aura jamais d’Etat »
    Ajoutant aussi « Le temps des discussions (avec les Palestiniens) est terminé »,
    Et pendant ce temps les medias Européens pourris diront encore en parlant de cette famille que des habitants de territoires « occupés » ont agressés une famille de « colons »… Colons la honte à ces medias et a ces dirigeants européens d’employer ce terme en parlant d’un peuple le peuple juif vivant sur ce terres…Alors français reconnaissez que vous êtes les colons de la Bretagne, de la Corse… alors belges vous êtes les colons de la Flandre des Fourons, et des cantons de l’est partie de territoire prise à l’Allemagne …
    Nul n’est un colon en vivant sur le territoire de son pays…En Israël il n’y a pas et il n’y aura jamais de colons car là où le peuple d’Israël vit des juifs y vivaient et y ont toujours vécus…Jérusalem est et restera juive et capitale éternelle de l’état juif d’Israël… et ce furoncle de mosquée disparaitra un jour comme ces rats l’éternel les détruira..
    Alors mon shalom aujourd’hui sera dirigé vers cette famille en pleurs et en souffrances, mon shalom sera pour la paix des âmes de ces deux parents puissent ils reposer en paix.. mon shalom sera pour ces enfants qui seuls devront continuer à avancer …mon shalom sera pour les juifs d’Israël et du monde entier… mais ma haine sera pour ces assassins et leurs dirigeants maudits…
    (Charly le 02/10/2015)

     
    Photo de Salomon Charly.
  • CE SOIR J AI LA HAINE .....

    Ce soir j ai la haine puissent ils reposer en paix...

    une famille a encore été la victime de ces lâches .. des enfants sont aujourd'hui orphelins pas la stupidité des nations a soutenir ce peuple de rats que vous appelez " palestiniens" ..

    Vous avez accepté que le drapeau de la haine soit hissé a l'ONU.. parlons en de l ONU cette associations d antisémites ne voulant que la disparition et de la nation Israël...

    Ce soir j ai la haine en pensant a ces quatre enfants, âgés de 4... mois, 4, 7 et 9 ans ,qui devront continuer leurs chemins sans leurs parents...

    Ce soir j ai la haine et mon coeur crie vengeance .. Mais bien sur vous les pays d Europe et vos medias pourris par les petro- dollars allez encore appelez " colons" cette famille dans le deuil ...

    Vous allez encore accusez le peuple d Israël et ces dirigeants d être les responsables..

    Vous medias pourris d Europe allez surement trouver une relation de cause a effet en détournant l information .. j en ai marre de vos salamalec et de vos courbettes devant des assassins .. mais sachez que la 5 eme colonne est la a vos portes sous l'appellation de "refugiés".. demain vous subirez ce que le peuple d'Israël subit et est seul pour se défendre. Debout défenseurs d'Israël levons nous devant ces lâches montrons notre force...
    (charly 01/10/2015)

     

    Photo de ‎(הצל) the shadow‎.
     
     

  • Bientot souccot ( fete des cabanes) mais souccot c est quoi au juste ? petit rappel pour ceux qui auraient oublié et explication pour ceux qui veulent connaitre les fetes juives et les decouvrir

    Souccot, c'est quoi ?
    fete juive souccot

    Souccot est la fête des Cabanes est l'une des fêtes les plus joyeuses de la tradition juive; elle est d'ailleurs appelée Époque du Réjouissement dans la prière. La fête de Souccot débute le 15 du mois juif de Tishri (octobre) et dure sept jours, dont les deux premiers sont chômés. Elle est immédiatement suivie par la fête de Chemini Atseret.

    Elle rappelle : La protection particulière que l'Eternel accorda pendant quarante ans aux enfants d'Israël, depuis leur sortie d'Egypte jusqu'à l'arrivée en terre promise.
    Les cabanes que construisirent les Hébreux dans le désert.
    Ces deux explications soulignent à la fois la protection générale qui s'exerce sur Israël, en tant que peuple témoin de la Révélation divine, et la valeur de chaque maison d'Israël au sens propre, comme au sens des différences approches identitaires.

    Lors de leur traversée du désert, après la sortie d'Égypte, les Hébreux étaient protégés en permanence par D... sous la forme de colonnes de feu la nuit et de nuées le jour. Ils pouvaient et devaient s'en remettre entièrement à lui de façon sincère et confiante, ce qui était en fait la condition pour que Dieu leur fournisse cette protection tandis qu'ils étaient vulnérables.

    Dès lors, il a institué la fête de Souccot, Fête des Cabanes, qui est la proclamation de l'abandon de soi à Dieu par la reconnaissance que la vie terrestre n'est qu'un épisode de l'âme, et que les biens matériels ne sont accordés que par le Créateur.
    Aussi, pendant les sept jours de la fête, la Torah prescrit d'habiter dans des cabanes construites de feuillages et de bois, en signe de confiance en Dieu et d'indifférence au confort matériel. Toutefois la Halakha (loi) préconise de prendre les repas dans la Soucca, mais de n'y passer plus de temps que si le climat le permet, afin de ne pas dénaturer l'esprit de joie et de fête qui doit présider pendant cette semaine.

    Pendant Souccot, à l'époque du Temple, on offrait 70 taureaux pour faire expiation des fautes des 70 traditionnelles nations de la terre. Une manière d'associer l'humanité au jour de Kippour d'Israël.

     
    fete juive souccot
    Les symboles de Souccot : la soucca et le Loulav

    Aussitôt après le Yom Kippour, toute la famille commence dans un esprit de réjouissance la construction de la Soucca, dans le jardin, sur le balcon ou dans tout autre lieu décent à ciel ouvert.

    La Soucca doit être construite selon des règles et des proportions précises, et le toît en est l'élément le plus important. A défaut, une caravane sera utilisée. Il est de coutume de décorer la Soucca, en y accrochant des fruits par exemple et en l'arrangeant de manière à la considérer comme un lieu d'habitation.

    Le deuxième point clé de la fête de Souccot est le Loulav, ou rituel des Quatre Espèces (arba minim) : le saule, la myrte, la palme de dattier et le cédrat.

    Il est ordonné de prendre en main ces quatre végétaux et de les utiliser pour se réjouir devant Dieu chaque jour de la fête (sauf le Shabbat), c'est-à-dire de les agiter dans les quatre directions et vers le haut et le bas, en symbole de l'omniprésence de Dieu. Les quatre espèces représentent les quatre caractères de l'ensemble des membres du Peuple d'Israël :
    · le palmier, sans parfum mais aux fruits savoureux ;
    · la myrte, odorante mais sans fruit ;
    · le saule, sans odeur ni fruit ;
    · le cédrat ou étrog, fruit savoureux au parfum délicieux,
    où les fruits symbolisent l'étude de la Torah, dont le goût est dit comparable à celui du miel, et le parfum fait allusion à l'observance des mitzvot, dont l'odeur est agréable à l'Éternel (dixit la Thorah). Elle dit aussi de réunir ensemble ces quatre espèces dans un élan de solidarité et d'unité complète du peuple d'Israël pour déclarer son attachement à Dieu.

    De plus, ces quatre espèces évoquent les membres du corps humain : le cédrat, étrog, rappelle le cœur lieu de l'intellect (pour la Bible, c'est le cœur, et non le cerveau, qui est le siège des pensées) afin de mettre l'intelligence au service du Créateur, qu'Il soit béni; la branche de palmier évoque la colonne vertébrale qui soutient l'homme, afin que l'homme tende toujours vers Son service, béni soit-Il ; le myrte ressemble aux yeux, pour signifier de ne pas s'égarer après les désirs de son regard au moment des festivités; quant au saule, il symbolise les lèvres, car par la bouche l'homme pose la touche finale à son action, d'où la nécessité de mettre une bride pour ne pas se laisser aller au moment de la joie.»

    fete juive souccot
    La Soucca
    fete juive souccot
    le Loulav et l'etrog
    fete juive souccot
    le cédrat ou etrog
     
    Quelques principes fondamentaux

    On a l'obligation de manger dans la Soucca chaque fois qu'on prend un repas ou une collation constitué de céréales cuits (à l'exception des fruits et des boissons).

    En accomplissant cette Mitsva, la personne doit réciter la bénédiction appropriée : " leychev bassoucca " : " Bénis sois tu , Eternel roi de l'Univers qui nous a sanctifiés par ses commandements et nous a donné l'ordre de nous asseoir dans la Soucca ".

    Chacun de nous a l'obligation de manger du pain dans la Soucca le premier soir de la fête. Il faut qu'il y ait au moins Kebetsa de pain ; environ 30 grammes. On doit aussi s'efforcer d'y étudier la Thora chaque jour et de dormir uniquement dans la Soucca même si on ne fait que somnoler.

    LES EXCEPTIONS
    La loi étant que " la Soucca est comme notre propre maison ", il est des cas où on sera dispensé d'habiter dans la Soucca. Par exemple, une personne légèrement souffrante n'a pas besoin de dormir dans une Soucca. En effet, une telle personne n'aurait pas envie de rester dans sa propre maison si un endroit plus confortable lui était proposé. (O.H 640 :3, MB640 :6)

    De la même manière, une personne incommodée par le froid ne doit pas dormir dans la Soucca. (Rama O.H 639 :2) On appliquera des mesures analogues aux autres inconforts tels que des insectes, une mauvaise odeur, bien qu'à priori il ne faille pas construire une Soucca dans un endroit où cela est susceptible d'arriver. (M.B 639 :31, O.H 640 :4)

    La question qui se pose le plus fréquemment est : que faire s'il pleut pendant Souccot ?
    Tant que la personne n'aurait pas quitté son propre domicile si la pluie y pénétrait, elle ne quittera pas non plus sa Soucca (Rama O.H 639 :5)

    Toutefois la pluie, quelle qu'en soit la quantité, dispense de la Mitsva de dormir dans la Soucca car même un léger écoulement d'eau agace celui qui cherche à se reposer. A ce propos, une personne qui est à priori dispensée par la Hala'ha de rester dans la Soucca et y reste malgré tout n'accomplit aucune Mitsva et ne reçoit par conséquent aucune récompense. Elle est plutôt considéré comme un sot (Rama O.H 639 :7)

     
    fete juive souccot
    Les prières au Kotel à Hol Hamoed Souccot - Photos : Myriam
    Les prières

    KIDDOUCH du 1er soir de SOUCCOT
    Ele moade Ado-naï mikrae kodech acher tikreou otame bemoadame.
    Savri maranane.
    Baroukh Ata Ado-naï elo-hénou melekh haolam bore peri haguefen.
    Baroukh Ata Ado-naï elo-hénou melekh haolam acher ba’har banou mikol am veromemanou mikol lachone vekidechanou bemitsvotav. vatitene lanou Ado-naï elo-hénou moadime lesim’ha ‘haguime lessassone ett hag hassouccot haze
    veete yom tov mikra kodech haze zmane sim’hatenou mikra kodech zekher litsiat mitsraim, ki vanou ba’harta veotanou kidachta mikol aamim, oumoade kodchekha besim’ha ouvessassone hin’haltanou.
    Baroukh Ata Ado-naï mekadech israel vehazemanime.
    (si on mange dans la souccah, on dira : Baroukh Ata Ado-naï elo-hénou melekh haolam acher kidechanou bemitvotav vetsivanou lechev bassouccah.)
    Baroukh Ata Ado-naï elo-hénou melekh haolam chee’heyanou vekiyemanou vehiguianou lizmane hazé.

    Nétilat yadaïm :
    on se lave les mains en se versant trois fois de l’eau sur toute la main droite, puis trois fois sur toute la gauche. on dit la bénédiction avant de les essuyer.
    Baroukh Ata Ado-naï élo-hénou mélèkh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou al nétilat yadaïm.
    motsi :
    le chef de famille dit la bénédiction avant de couper le pain et le distribue à l’assistance. chaque personne présente répond amen. on trempe le pain dans le miel avant de le manger.
    Baroukh Ata Ado-naï élo-hénou mélèkh haolam hamotsi lé’hèm min haarèts.

    Souccah :
    Pendant les sept jours de la fête, on se doit de ne prendre ses repas que dans la souccah. Si l’on consomme plus de 30g de pain ou de gâteau, on dira avant de s'y asseoir la bénédiction :
    Baroukh Ata Ado-naï élo-hénou mélèkh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou lechève bassouccah.

    Loulav : Pendant toute la semaine de Souccot, sauf Chabbat, chaque homme, femme et enfant s’efforcera d’accomplir cette Mitsvah exceptionnelle. On doit chaque jour agiter les "quatre espèces" ensemble durant la journée. On récite la bénédiction suivante. La première fois on dira également la prière de Chéhé’héyanou.
    Bénédictions du Loulav : Baroukh Ata Ado-naï élo-hénou mélèkh haolam achèr kidéchanou bémitsvotav vétsivanou al netilat loulav.Baroukh Ata Ado-naï élo-hénou mélèkh haolam chéhé’héyanou vékiyémanou véhiguianou lizmane hazé.

    SIM’HAT TORAH

    Sim’hat Torah est l’aboutissement d’un mois qui a enrichi toutes les dimensions de notre être. Nous nous sommes tenus dans la crainte, devant le Roi de l’univers et nous avons accepté Sa souveraineté. Nous avons reçu Son pardon et nous avons été purifiés par l’effet de Sa miséricorde. Nous avons alors éprouvé la joie de l’union avec la Divinité dans l’accomplissement de Ses Commandements.

    Maintenant, c’est avec Sa Torah que nous nous réjouissons. Il est dit que la Torah elle-même se réjouit lorsque nous prenons dans nos bras les rouleaux sacrés et qu’avec eux nous dansons, l’érudit comme l’ignorant, ensemble, sans distinction aucune. Et pendant la danse, les rouleaux demeurent dans leur enveloppe de tissu traditionnelle. Car le temps alors n’est pas à l’étude.

    La joie de Sim’hat Torah est bien au-delà de celle que nous pourrions retirer d’une compréhension intellectuelle. Ici encore, nous éprouvons le niveau sublime qu’atteint notre âme juive lorsque, réunis tous ensemble, nous ne faisons qu’un.

    Le 7ème jour de Souccot est Hoshana Raba.
    Le lendemain le peuple juif célèbre la fête de Shmini Atseret.
    Shmini Atseret et Simha Thora ont lieu le même jour en Israel, mais en diaspora elles sont l'une après l'autre. Shmini atseret est le 8ème jour de clôture.

    QUELQUES LOIS :
    Chemini Atsérèt (hors d'Israel), nous prenons encore nos repas dans la Souccah, mais sans prononcer la bénédiction "Léchèv Bassoucah".

    Sim’hat Torah, nous ne mangeons plus dans la Souccah mais dans nos maisons.
    Le soir de Sim’hat Torah, nous accomplissons sept tours de la synagogue en dansant et chantant autour de la Bimah (table) avec les rouleaux de la Torah.
    Le matin de Sim’hat Torah, on achève la lecture du cycle annuel de la Torah. Alors, immédiatement, est lue la première section, Béréchit, qui inaugure le cycle de la nouvelle année. Ainsi, demeurons-nous attachés de tout notre être à l’infinie sagesse de la Torah de D.ieu, la force éternelle qui nous porte depuis plus des milliers d'années.

    fete juive souccot
    fete juive souccot
    fete juive souccot
     
     
    source : Rav Yehoshua Ra'hamim Dufour, Wikimédia, Site du Consistoire de Paris, Ministère des Affaires

     

  • yom kippour...

    Poème de Kippour
    Je viens vers toi our te demander pardon ....
    Tu es mon épouse, tu es mon enfant, tu es mon frère,
    tu es ma sœur tu es mon amie tu es mon ami,
    je t’aime et mon cœur saigne de t’avoir blessé(e)...
    Pardon, pour mes mots qui ont dépassé ma raison
    Pardon pour la colère qui est mauvaise maitresse
    au pays de l’amitié , comme au cœur d'une famille
    Un conflit ou une dispute ne sont rien en terre d’amitié
    Familles Amie, amis , je te demande pardon
    que ta confiance et ta fidélité me soient renouvelées
    Je t’offre ce court poème pour me faire pardonner de mes erreurs
    Mon message de pardon te rappelle que je te porte dans mon cœur
    En amour , les tensions sont l’expression des sentiments
    En amitié, les tensions sont d’intenses et douloureux moments
    Je te demande pardon ....
    (charly 21/09/2015)

     
    Photo de Salomon Charly.
     
     

    Mehila
    Aux malades que je n’ai pas visités, aux parents qui m’attendaient,
    A ceux à qui j’ai refusé un geste de justice, un don ou une offrande,
    A ceux que j’ai laissés seuls, sans secours, sans affection.

    Mehila
    Aux amis que j’ai déçus, à ceux qui espéraient de moi plus qu’une consolation,
    A ceux qui cherchaient ma présence, à ceux qui me guettaient du regard,
    A ceux qui dans le silence découvraient l’absence et la prière insatisfaite.

     
  • Date et origine de Yom Kippour petit rappel pour ceux qui "auraient"oublié et decouverte pour les non juifs qui veulent connaitre nos fetes

    Dates de Yom Kippour

    Le Yom Kippour est prévu aux dates suivantes :

    mardi 22 et mercredi 23 septembre 2015
    À Paris, début le mardi à 19h32 et fin le mercredi à 20h35.

    Yom Kippour (le jour du grand pardon) a lieu chaque année le 10 du mois de Tichri dans le calendrier Hébreu. C'est le jour de la rédemption, du pardon et de l'indulgence. En effet, le mot yom signifie jour, et celui de kippour signifie expiation.

    ADVERTISEMENT
     

    Yom kippour a lieu 10 jours après Roch Ha-chanah, ces 10 jours sont des jours de pénitence destinés à l'examen des fautes commises lors de l'année passée.

    C'est la fête la plus observée par les Juifs, quel que soit leur niveau d'implication dans la religion juive, ou leur degré de croyance. En Israël, à cette occasion, les restaurants, lieux de divertissements, magasins, bureaux, usines et même radio et télévisions sont fermés pour plus de 24h.

    Origine de Yom Kippour

    Yom Kippour est une fête d'origine biblique, qui tire sa source du Pentateuque (les cinq premiers livres de la bible), et plus précisément du Lévithique. On l'y trouve désigné sous l'appelation Yom (ha-) Kippourim, " le jour des Pardons", et chabbat chabbaton, "chabbat des chabbat" ou "chabbat de repos solennel".

    La Bible commande au fidèle de "faire propritiation", c'est à dire reconnaître ses péchés, les confesser, puis faire expiation devant Dieu, et de "s'humilier", c'est à dire de jeûner. Les lois fondamentales relatives à Yom Kippour sont exposées dans le traité de la Michnah1intitulé Yoma2.

    La célébration de Yom Kippour

    Yom Kippour étant le "chabbat des chabbat", c'est un jour chomé consacré à la prière collective et au cours duquel les fidèles doivent faire techouvah (se repentir).

    Le jeûne de Kippour

    Celui ci débute la veille au soir du 10 du mois de Tichri et dure 25 heures. Il est obligatoire pour tous à partir de treize ans pour les hommes et douze ans pour les femmes, à condition que leur santé le leur permette.

    Ce jêune comporte un certain nombre d'obligations :

    • abstention de nourriture et de boisson ;
    • abstention de relations sexuelles ;
    • interdiction de porter des chaussures de cuir ;
    • interdiction d'user de cosmétiques et de lotions ;
    • interdiction de se laver aucune partie du corps en dehors des yeux et des mains.

    Le jeûne s'achève à l'apparition des étoiles ou à la sonnerie du chofar (corne de bélier)2.

    La tenue de Yom Kippour

    Le jour de Yom Kippour, rabbins et fidèles sont habillés de blanc, en particulier d'une tunique blanche (kittel), en signe de pureté et d'humilité3.

    Symbolique de Yom Kippour

    Yom Kippour est l'occasion pour le fidèle de demander à Dieu le pardon pour les péchés commis contre lui. En revanche pour les fautes commises à l'égard de ses semblables, un pardon de la victime est indispensable avant tout pardon divin.

    De ce fait une coûtume s'est instaurée de chercher, le soir de Yom Kippour la réconciliation avec toute personne que l'on aurait offensée. Ce jour est donc un jour ou chacun espère recevoir le pardon divin et la réconciliation avec, soi-même, les autres et le créateur4.

    Références

    1. Ensemble de textes normatifs du judaïsme, constitutifs de la loi orale (halakha) élaboré entre le 1er et 3ème s.
    2. Dictionnaire encyclopédique du judaïsme, ed. Cerf, Paris, 1993, p. 1212 à 1216
    3. Dictionnaire pratique et commenté du judaïsme, Etienne Gotschaux, ed. du Palio, octobre 2011, p. 564 et 565
    4. Le judaïsme, Sonia Brunetti Luzzati et Roberto Della Rocca, ed. Hazan, 2007, p. 256

    Photos de Yom Kippour

    Ces photos illustrent Yom Kippour et ses prières.

    Tableau de juifs priant pour Yom Kippour  

     

    Prieur slichot  

     

    Mur des lamentations