• Bonifacisme et "complot juif"

    Bonifacisme et "complot juif"
    par Miguel Garroté
    Décidément, la société libre de culture judéochrétienne a la vie dure. Ainsi, du côté du Parti socialiste - déjà malmené lors du sacré congrès royal de Reims - voici qu’on nous ressert maintenant la soupe réchauffée du soi-disant complot juif.

    C’est l’ineffable Bonifarce, « directeur » de « l’Institut de Recherches Internationales et Stratégiques » (Internationale du Radotage Intra Socialiste) qui s’y colle. Boniface - c’est son nom - est un récidiviste en matière de conspirationnisme.

    De toute évidence, il a omis de lire « La Judéophobie des Modernes » de Pierre-André Taguieff qui vient d’être édité par Odile Jacob.

    De quoi s’agit-il concernant Boniface ? Il s’agit des propos - tenus le 3 novembre dernier à Alger par ce Maliface - sur les Juifs.

    C’est une récidive. En 2001 déjà, le Maliface de service avait écrit « qu’une politique équilibrée au Proche Orient, mettant sur le même plan Palestiniens et Israéliens, serait ressentie comme une injustice par la communauté arabo-musulmane, et la détournerait aux prochaines élections, de Lionel Jospin et du Parti Socialiste ».

     Maintenant, « l’expert » en « Recherches Internationales et Stratégiques » déclare (début de citation) que « les Arabes et les Musulmans ne disposent pas d'un lobby en Occident, capable de corriger l'image erronée de l'Islam, alors que des célébrités médiatiques s'emploient à ternir leur image (…) Ces campagnes hostiles à l'islam sont commanditées par des intellectuels et des journalistes connus dans la sphère française, comme Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut et Philippe Val, ce qui rend plus facile d'injurier et d'insulter les musulmans... » (fin de citation).

    Pas mal, non ? Des campagnes hostiles commanditées par des Juifs tels que Bernard-Henri Lévy et Alain Finkielkraut. Il faut le faire.

     

    Je reproduis ci-dessous intégralement un article de Itshak Lurcat qui reprend dans le détail ce qui s’avère être une nouvelle affaire Boniface.

    Le vendredi 21 novembre 2008, dans un article intitulé « Une nouvelle affaire Boniface ? », Itshak Lurcat, sur

    http://vudejerusalem.20minutes-blogs.fr,

    écrit (début de l’article de Itshak Lurcat) :

     « Pascal Boniface attaque les intellectuels juifs, depuis Alger. "Le Bonifacisme ne passera pas", avait déclaré il y a quelques années Michel Gurfinkiel, alors que venait d'éclater l'affaire Boniface.

    Pascal Boniface, directeur de l'IRIS (Institut de Recherches Internationales et Stratégiques) affirmait, dans une note interne au Parti socialiste sur la situation au Proche-Orient en avril 2001, qu'une politique équilibrée au Proche Orient, mettant sur le même plan Palestiniens et Israéliens, serait ressentie comme une injustice par la communauté arabo-musulmane, et la détournerait aux prochaines élections, de Lionel Jospin et du Parti Socialiste ».

    « Sept ans plus tard, une nouvelle affaire Boniface est-elle sur le point d'éclater ?

    On peut le penser en lisant les propos de l'expert en géopolitique, prononcés dans une récente conférence en marge du Salon du livre d'Alger...

    Ces dernières années pourtant, Boniface avait voulu améliorer son image, quelque peu écornée par la polémique. Il avait été aidé en cela par la journaliste Elisabeth Schemla, qui avait cosigné un livre avec lui intitulé, avec hypocrisie et sans la moindre ironie, "Halte au feu"... Mais Boniface est resté Boniface, et il vient de le prouver en réitérant ses propos contre les Juifs, dans une conférence organisée à Alger. Ses propos, rapportés par le quotidien algérien El-Khabar, sont en effet sans équivoque ».

    « Extraits : ‘Les Arabes et les Musulmans ne disposent pas d'un lobby en Occident, capable de corriger l'image erronée de l'Islam, alors que des célébrités médiatiques s'emploient à ternir leur image’. Et pour enfoncer le clou, Boniface précise encore que ‘Ces campagnes hostiles à l'islam sont commanditées par des intellectuels et des journalistes connus dans la sphère française, comme Bernard-Henri Lévy, Alain Finkielkraut et Philippe Val, ce qui rend plus facile d'injurier et d'insulter les musulmans’ ».

    « Ainsi, aux yeux de Pascal Boniface, ce sont des intellectuels juifs qui attisent la haine contre l'islam en France et qui "commanditent" des campagnes hostiles à l'islam...

    Vocabulaire qui suggère une sorte de complot contre l'islam, dirigé par BHL et Finkielkraut !

     En clair, il y aurait un complot juif contre l'islam, affirmation qui constitue un leitmotive du discours islamiste contemporain, depuis Sayyid Qutb et le grand Mufti pronazi Al-Husseini, jusqu'à Qaradawi et Tariq Ramadan...

    On comprend la délectation du journal algérien, qui rapporte les propos de Pascal Boniface sous le titre trompeur "Règlement de comptes entre intellectuels Français en Algérie".

    Mais en fait de règlement de compte, il n'y en a qu'un, le compte ancien de Boniface avec les Juifs... Le Bonifacisme ne passera pas ? Affaire à suivre » (fin de l’article de Itshak Lurcat).

    Je conclus : affaire à suivre, en effet. On peut déjà commencer par se poser la question de savoir comment un citoyen français - Directeur de Recherches Internationales et Stratégiques de surcroît - peut déclarer, sans rire, que les arabes et les musulmans ne disposent pas d'un lobby en occident.

    Car entre nous soit dit, la farce est ici monstrueuse.

    En effet, s’il y a bel et bien un puissant lobby en occident, c’est précisément le lobby arabo-musulman : pas une chaîne de télévision francophone ne traite du conflit israélo-arabe sans vilipender systématiquement Israël.

    Le blocus de Gaza, c’est Israël.

    Les roquettes hamastaniques lancées sur des civils israéliens, c’est Israël.

     La terreur hezbollïaque au Liban, c’est Israël.

    Tout ce qui se passe là-bas n’est que la conséquence de l’existence d’Israël.

     Et si de façon très sporadique, Finkielkraut passe à la télé, ce sont soi-disant des campagnes hostiles commanditées par des Juifs, à en croire l’évangile selon Maliface.

    J’ai vu Finkielkraut passer à la télé deux ou trois fois.

    Pas plus. En revanche, dans le cadre du tsunami obambique, j’ai subit et je subis encore, tous les soirs, l’islamophilie et l’arabophilie primaires, systématiques et viscérales sur TF1 avec Mère Claire et Soeur Laurence ;

     sur Arte avec le clown chauve qui serre les fesses et - en alternance - avec son homologue français qui se la pète ;

    sur Eurabianews ; sur France 2 ; et enfin sur France 3, avec « Plus nulle la vie », le feuilleton de science fiction qui raconte la planète virtuelle Marseille, un lieu où la très gentille communauté arabo-musulmane est gravement menacée par « Bauer », un flic souchien, blond, con et lepéniste.

     Mais à part ça, Madame la Marquise, les arabes et les musulmans ne disposent pas d'un lobby en occident. Putain, qu’est-ce que ce serait, s’il y en avait un, de lobby arabo-musulman…

    © Miguel Garroté
    Monde Info

  • qu’Hashem protège Am Israël et les gens bons de ce monde !

    qu’Hashem protège Am Israël et les gens bons de ce monde !

    Quelques vidéos, un peu pour tous les goûts…

     

    - Pour nos séfarades : chanson du Maroc (?) :

    http://www.road90.com/watch.php?id=Xk6sgQD5mi

     

    - Pour ceux qui aiment Jérusalem : vidéo de Jérusalem il y a 60 ans !!! :

    http://www.road90.com/watch.php?id=JWn27t2O1P

     

    - Pour ceux qui pensent que les étudiants en Yeshiva sont austères :

    http://www.road90.com/watch.php?id=JoBESAr1Gr

     

    - Et pour les amoureux de Tsahal :

    http://www.road90.com/watch.php?id=Ev4u64aox7

     

    Complete non, cette sélection ? Ah non, j’ai oublie un truc, une question : quel est le second lieu le plus saint d’Israël ? Réponse ici :

    http://www.road90.com/watch.php?id=q1CM3wO94o (faut connaître les israéliens pour y répondre…)

     

    source houmous.net

  • Souviens toi…25 novembre

    Souviens toi…25 novembre
    Par Claude Bensoussan pour Guysen International News
    Lundi 24 novembre 2008 à 22:26
    Mémoire...

    Rubrique quotidienne

    Une exclusivité Guysen International News

    1696

    14 hommes et femmes sont brûlés vifs et 4 en effigie au cours d'un autodafé tenu à Coimbra (Portugal). Ils étaient accusés de " judaïser ", c'est-à-dire de pratiquer le judaïsme en secret.

    1940

    Le Patria, un navire transportant 1 771 passagers sans visa, des juifs d'Europe qui tentent d'échapper à la persécution nazie en immigrant (illégalement " en Palestine, n'est pas autorisé par les fonctionnaires britanniques à accoster à Haïfa. Une explosion détruit le navire. 257 personnes sont tuées, les survivants sauvés par les habitants massés sur le reivage.

    1941

    Les nazis massacrent 3 000 juifs à Rechitza (R.S.S. de Biélorussie). Cette communauté était l'une des plus anciennes de la région.

    1942

    531 femmes et enfants juifs sont conduits par mer de Bergen (Norvège) à Stettin, d'où ils seront déportés vers des camps d'extermination en Pologne.

    400 juifs du ghetto de Sasov (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) sont déportés au ghetto de Zloczow, où ils périront plus tard, en même temps que les juifs de cette ville.

    Liquidation du ghetto de Siedlce (Pologne), après qu'il eut été réduit en superficie à la suite des déportations : 2 000 juifs qui s'y trouvent encore sont déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils périssent. Un camp de travail forcé pour 500 internés subsiste à Siedlce.

    1943

    40 juifs sont assassinés lors de la liquidation du camp de concentration de Gomel (R.S.S. de Biélorussie).

    1944

    4 juifs sont pendus par la police allemande à Ciechanov (Pologne).

    Par Claude Bensoussan

    Mémoire... 





    1696

    14 hommes et femmes sont brûlés vifs et 4 en effigie au cours d'un autodafé tenu à Coimbra (Portugal). Ils étaient accusés de " judaïser ", c'est-à-dire de pratiquer le judaïsme en secret.

    1940

    Le Patria, un navire transportant 1 771 passagers sans visa, des juifs d'Europe qui tentent d'échapper à la persécution nazie en immigrant (illégalement " en Palestine, n'est pas autorisé par les fonctionnaires britanniques à accoster à Haïfa. Une explosion détruit le navire. 257 personnes sont tuées, les survivants sauvés par les habitants massés sur le reivage.

    1941

    Les nazis massacrent 3 000 juifs à Rechitza (R.S.S. de Biélorussie). Cette communauté était l'une des plus anciennes de la région.

    1942

    531 femmes et enfants juifs sont conduits par mer de Bergen (Norvège) à Stettin, d'où ils seront déportés vers des camps d'extermination en Pologne.

    400 juifs du ghetto de Sasov (district de Lvov, R.S.S. d'Ukraine) sont déportés au ghetto de Zloczow, où ils périront plus tard, en même temps que les juifs de cette ville.

    Liquidation du ghetto de Siedlce (Pologne), après qu'il eut été réduit en superficie à la suite des déportations : 2 000 juifs qui s'y trouvent encore sont déportés au camp d'extermination de Treblinka, où ils périssent. Un camp de travail forcé pour 500 internés subsiste à Siedlce.

    1943

    40 juifs sont assassinés lors de la liquidation du camp de concentration de Gomel (R.S.S. de Biélorussie).

    1944

    4 juifs sont pendus par la police allemande à Ciechanov (Pologne).

  • les infos d'Israel en images le Jt de Guysen TV

    La photo du jour Guysen International News : ISRAEL -  qassam 25 11 08
    La photo du jour
    ISRAEL
    Le général de réserve Yossi Peled, du Likoud, a déclaré n'avoir jamais : « entendu parler d'un pays capable de tolérer des tirs de missiles. Nous devons assurer notre existence physique dans l'Etat des Juifs ».

  • Le ghetto de Varsovie entretient sa mémoire.

    Le ghetto de Varsovie entretient sa mémoire.
    Par Sarah Smadja
    Le projet de restauration massif du ghetto de Varsovie est achevé. L’inauguration a eu lieu mercredi dernier. Le principal objectif du projet consistait à marquer les frontières de l’ancien ghetto juif le long des rues de la ville, et ce dans un devoir évident de mémoire.

    Financé par la ville de Varsovie et le ministre de la Culture, le projet a été lancé l’année dernière par une équipe d’historiens. Le maire de Varsovie, et le ministre de la Culture, étaient présents à l’inauguration.

    Une ligne beige, étiquetée « le mur du ghetto », a été installée le long des rues de la ville, indiquant les frontières de l’ancien ghetto juif.
    La ligne serpente le long des trottoirs, et autour des appartements et des bureaux, elle ne se brise que lorsqu’elle atteint des lignes de tram ou des routes. 21 nouveaux points d’information ont par ailleurs été installés le long de la ligne.

    Les habitants de Varsovie, ainsi que les nombreux touristes peuvent maintenant facilement identifier les frontières du ghetto grâce à cette ligne qui coure le long de plusieurs grandes rues de la ville et qui trace une boucle autour de ce qui constitue maintenant le cimetière Juif.

    « Au moins maintenant on peut s’en souvenir. C’est notre responsabilité », a déclaré Tomasz Merta attaché au ministère de la Culture. « Ce n’est pas seulement important pour Varsovie, mais c’est une leçon universelle pour la mémoire », a ajouté Merta.

    Le ghetto de Varsovie fut le plus important ghetto juif de la seconde guerre mondiale. Situé au centre de Varsovie, il fut créé par les nazis le 16 Novembre 1940. Environ 360 000 Juifs de Varsovie et 90 000 d’autres villes ont été parqués dans le ghetto, selon la ville de Varsovie.

    Environ 100 000 personnes y sont mortes de faim.
    A sa circonférence la plus large, le ghetto comptait 307 hectares.

    Lors de la cérémonie d’inauguration, un tour en autobus a été organisé pour mener les gens le long des anciennes frontières du ghetto, il s’est arrêté aux points d’information qui marquent des sites importants ou des évènements dans l’histoire du ghetto.
    Une foule d’officiels, des résidents locaux et des historiens, étaient également présents.

  • Elie Choura court métrage pour sensibiliser les français au sort de Guilad Shalit

    Elie Chouraqui a realise ce court métrage pour sensibiliser les français au sort de Guilad Shalit, otage franco israélien, enlevé en Juin 2006 et détenu en contradiction avec la convention de geneve et a l’encontre des plus élémentaires considerations humanitaires.
    Pour tout savoir sur Guilad Shalit : www.guiladshalit.com

     

    http://www.dailymotion.com/video/x7fqwe_je-suis-guilad_news